20.8 C
Casablanca
mercredi 22 septembre 2021

Accueil DESIGN LIFESTYLE 7 Jardins du Maroc à découvrir

7 Jardins du Maroc à découvrir

La sélection de la rédaction !

icone

La crise sanitaire que nous traversons actuellement, a mis en lumière l’importance du « Jardin », en tant que thème fédérateur. Le jardin, qu’il soit un petit paradis terrestre crée par l’homme, ou un paysage humanisé pour ses besoins en y installant champs et culture vivrières ou industrielles, est cet espace singulier qui toujours stimule l’imaginaire des hommes, cet espace dont ils ne peuvent se détacher. Retour sur 7 jardins du Maroc que vous devriez visiter. 


LE JARDIN DU PALAIS JAMAÏ – FES

Le jardin du Palais Jamaï est un des rares jardins d’antan qui a été entretenu sans discontinuité tout au long du XXe siècle. L’espace a été pensé par les architectes ; Edmond Pauty, compagnon de Laprade, Marast, Laforgue, Tranchant de Lunel et de Mazières, des grands noms de l’architecture de l’époque du protectorat.
L’intérêt de ce jardin réside dans son confort, sa modernité et son inspiration du jardin islamique. Ses nombreux points d’eaux, pavillons et kiosques en font un jardin unique dans la ville de Fès. Son architecture en terrasse réserve aux visiteurs des surprises à chaque étage. On a là un véritable havre de paix, rythmé par la symphonie du ruissellement de l’eau.


LE PALAIS AL BAHIA – MARRAKECH

Parfait chef d’œuvre de l’architecture marocaine du XIXe siècle, le Palais al Bahia raconte l’histoire prestigieuse de son bâtisseur, le vizir Ba Ahmad, l’une des prestigieuses figures qui ont occupé une place prépondérante dans l’histoire du Maroc. Les guides racontent que nom « la Bahia, la resplendissante » est le celui de l’une des femmes de Ba Ahmad. Il aurait, donc selon eux, construit cette bâtisse pour elle, un conte digne des mille et une nuit.
Un conte auquel le visiteur est tente de croire quand il se retrouve dans cette atmosphère d’immensité et de sérénité qui règne sur les lieux. Il suffit de franchir la porte du premier Riyad, pour que le monde extérieur soit oublié. L’effervescence de la rue cède la place à la quiétude, le rêve surplombe la réalité. Perdu dans la contemplation des motifs géométriques et des décors floraux, du bois et du zellij dans leur infinie variété, et emportée par les odeurs du temps et des plantes qui ornent ses nombreux jardins, le visiteur se laisse entraîner par l’illogisme de ce palais jusqu’à lui faire oublier d’où il est entre et d’où il devrait sortir.


LES JARDINS DE BINE ENNAKHIL – MARRAKECH

Ce lieu amène un air d’Andalousie dans la palmeraie de Marrakech. C’est d’une passion d’un industriel allemand pour la culture arabo-andalouse que naquit Bine Ennakil, aide par son ami Ahmed Bentahar, un ingénieur paysagiste, partageant le même rêve. Des jardins remarquables par leur style, leur étendue et audace. Dans chacun de ces jardins, prône des pavillons, qui ne se ressemblent jamais, aux plafonds en bois peint aux murs en stuc et aux zelliges, offrant aux visiteurs des lieux calmes et ombragés propices au repos et a la méditation.
On quitte les jardins de Bine Ennakhil avec le sentiment d’avoir remonte le temps et revisite la grandeur de l’Alhambra, et ce, grâce à la simple magie des plantes, de l’eau, et de l’architecture.


LES JARDINS DU BELDI COUNTRY CLUB – MARRAKECH

Situé à 6 kilomètres au sud de Marrakech, au lieu-dit Cherifia, le Beldi Country Club est avant tout une création paysagère originale, un écrin végétal pour un lieu de réceptions et de détente. Espace de dépaysement qui allie merveilleusement tradition et modernité, le jardin y occupe une place importante. Ses promoteurs Moulay Taib Talmoudi et Jean Dominique Leymarie, en véritables amoureux de la nature, ont fait émerger un ensemble qui est à la fois d’une grande qualité architecturale en terre, et une magnifique suite de jardins.
Composés de roseraies, de jardins potagers et de vergers, plantes d’arbres fruitiers, cet espace s’inspire des « Jnane ». Le calme qui se dégage de ce paysage verdoyant est rehaussée par le soleil d’une belle journée qui, par un subtil jeu de lumières, révèle une profusion de riches camaïeux. Le visiteur ne manquera pas d’être sensible à leurs nuances.


LE JARDIN DES OUDAYAS – RABAT

Le jardin des Oudayas ne peut être vu que comme un lieu magique où histoire, culture, art et beauté se retrouvent pour créer un décor unique en son genre. Entouré de plusieurs bâtiments de grande importance historique et culturelle, ce jardin est d’inspiration arabo-mauresque. Cependant, dans sa promenade, le visiteur n’aura pas à apprécier uniquement la trace architecturale, mais aussi une très riche composition végétale, qui fait de ce jardin un repère de choix. Les plantations sont harmonieusement organisées, malgré l’effet du temps et du manque d’entretien. Les plantes ont relevé le défi avec beaucoup de courage et continuent a émerveiller les visiteurs par leur beauté douce, vivante et majestueuse.
Visiter les jardins des Oudayas est avant tout un voyage de l’esprit dans d’autres dimensions de l’espace et du temps.


LES JARDINS EXOTIQUES DE BOUKNADEL – BOUKNADEL

Parmi les 334 jardins botaniques les plus remarquables dans le monde recensés par l’université allemande d’Ulm, figure les jardins exotiques créer à Bouknadel. Situés sur le bord de la route qui va de Sale à Kénitra, a une vingtaine de kilomètres au Nord de Rabat, c’est le seul jardin marocain à avoir un label. Conçu en premier lieu par l’ingénieur horticole français, Monsieur Marcel François, il abrite aujourd’hui plus de 1500 espaces végétales, trois jardins culturels : andalou, chinois et japonais, et neuf jardins « naturels » : d’Asie méridional, antillais, de la savane arbustive, congolais, brésilien, polynésien, mexicain, péruvien ainsi que la ravine verte. On y trouve également un labyrinthe, un café maure, un musée, une fermette pédagogique, une volière et un aquarium. À tous les amoureux des jardins, il vous est impossible de ne pas visiter de chef-d’œuvre de l’art des jardins.


LES JARDINS DE LA MAMOUNIA – MARRAKECH

À la fois verger centenaire planté de vieux oliviers et jardin aménagé, les jardins de la Mamounia ont réussi le difficile équilibre entre jardin d’agrément et jardin de rapport. Ils réunissent ainsi dans un même espace l’utile et l’agréable.
Ce qui frappe dans les jardins de la Mamounia, c’est l’équilibre entre l’élément minéral et l’élément végétal. Ainsi, les fontaines et ruisseaux parcourent les jardins, tandis que les plantes fleurissent au gré des saisons. Des touches de bleu azur, au milieu du vert de la végétation. Une foule d’oiseaux endémiques ou de passage trouvent dans ces jardins eau, ombre, fraîcheur et nourriture.
À écouter leurs chants, on pourrait deviner aisément leur bonheur de se trouver en un tel paradis.

icone
Kenza El Idrissi
icone

ART & CULTURE //

DESIGN //

TWITTER //

“Turning cemeteries into positive spaces that serve each neighborhood” - Listen to #HolcimAwards Next Generation winner Tala Shelbayh provide insights on her project “Living memorial in Jordan”. More project info: https://bit.ly/3tJDIpH #SustainableConstruction

Mail de Sala Al Jadida 🌴✨
Architecte paysagiste : Mounia Bennani
#teamarchi #morocco
https://aemagazine.ma/mail-central-de-sala-al-jadida-mounia-bennani-architecte-paysagiste/

Siège Bosch Afrique - Casablanca ⬇️ 📸
Architecte : Lead Architecture @LeaDemnati
#teamarchi
https://aemagazine.ma/nouveau-siege-de-bosch-afrique-casablanca/

Charger plus...

DEVENEZ CONTRIBUTEUR

La rédaction de A+E vous offre la possibilité d’exercer votre plume au service de vos domaines de prédilections...