7 projets parlants de Diébédo Francis Kéré – Prix Pritzker 2022

L’approche locale de l’architecte burkinabé

Kéré Architecture

L’architecte burkinabé Francis Kéré s’est vu décerné, le mardi 16 mars dernier, l’un des prix les plus prestigieux du monde architectural, le prix Pritzker. Pour la première fois attribué à un architecte africain, cette récompense témoigne des différentes facettes de son talent et de son engagement.


Des compétences forgées en Allemagne, pays où Francis s’est envolé pour faire de sa passion un métier tant désiré. Les influences natales qu’il a accumulées, l’inspiration culturelle dont il s’est imprégné et les racines ancrées de son Burkina Fasso ne l’ont jamais quittées. Un parcours riche, certes semé d’embuches, a pu faire de Francis un architecte engagé, pionnier de l’architecture durable en Afrique. Il perçoit chaque processus de construction, comme une source d’expérimentation unique. Une panoplie de ses projets ont contribué à renouveler l’expression de la construction en Afrique, avec une exécution simple et accessible à la main d’œuvre locale, souvent pauvre en qualification.

Pour mieux découvrir la signature atypique de l’architecte, vous découvrirez à travers cet article, une sélection de 7 projets phares réalisés par Francis Kéré durant ces dernières années.


1 // CENTRE POUR L’ARCHITECTURE EN TERRE – MOPTI

Ce centre est le fruit d’une collaboration entre le ministère de la culture, l’Aga Khan Trust for Culture et la municipalité de Mopti. Ce joyau médiéval, devenu un marché régional important, a connu depuis 2008, une renaissance remarquable par les nombreuses réhabilitations qui s’y sont succédées. Le projet, comportant un espace d’exposition, un centre communautaire et une cafétéria, dispose également d’un écrin de verdure d’environs 3500m². Francis, toujours fidèle à son approche régionale, a choisi de n’employer que trois matériaux pour cette conception significative dans le secteur du patrimoine malien : brique de terre comprimée pour édifier l’enveloppe, l’acier pour structurer la charpente et la pierre pour habiller les diverses finitions.


2 // BIBLIOTHEQUE – GANDO

Une construction en terre, couverte par un toit surélevé en tôle, est venue s’imbriquer à la bibliothèque existante, formant une extension attrayante, alliant tradition et modernité. Des récipients traditionnels en argile, issus du savoir-faire des villageoises, ont rejoint le chantier avant le coulage du béton, en formant ainsi, des percements sur la toiture. Ces ouvertures zénithales, rythmées de formes traditionnelles des pots d’argiles, ont créé un jeu de lumière plaisant au sein de la bâtisse, mais aussi une ventilation naturelle fortement appréciée.


3 // VILLAGE OPERA – LAONGO

A l’image d’un village convivial, s’étalant sur une superficie de 12 hectares, cette conception rêvée par le cinéaste et dramaturge Christoph Schlingensief a vu le jour grâce aux soins de l’architecte Burkinabé. En plus de l’opéra, pièce maitresse du projet, le village comprend une école, un prototype de maison et un centre de santé. Ils ont souhaité, avec cette bâtisse artistique distinguée, éveiller l’identité culturelle africaine, tout en employant un système d’auto-construction et des matériaux locaux tels que le bois de gomme, l’argile, la latérite et les briques de ciment.


4 // MUSEE DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE – GENEVE

Un projet humanitaire par excellence, qui a vu le jour en 2012, que Francis Kéré a construit en collaboration avec deux architectes internationaux de renoms : Gringo Cardia et Shigeru Ban. Chacun s’est emparé d’une thématique particulière, qu’il a su traiter dans les moindres détails. L’architecte, en choisissant d’étudier le sujet « reconstruire le lien familial », a pu générer des espaces plaisants, intiment liés à la nature et aux racines de l’être.


5 // ECOLE PRIMAIRE – GANDO

Une conception où le confort climatique est mis en avant, la durabilité priorisée, et le potentiel local valorisé. L’école fait fusionner pratique et poésie, pour offrir des espaces collectifs grandioses, mobilisant 3 salles de classe exploitées pour l’enseignement. Le toit et les murs de briques d’argile ont été produits in situ, en usant d’une technique qui augmente la résistance à la compression.


6 // CLINIQUE CHIRURGICALE – LEO

Des méthodes novatrices pour une clinique inspirante, autant pour la communauté que pour le personnel du domaine de la santé. Le projet a pu réduire, depuis 2014, le flux dirigé vers l’hôpital de district, et a été construit par une équipe formée localement. Un système modulaire rentable articule les blocs de la clinique avec des entités aux mêmes dimensions et positionnées à des angles différents. De plus, les toits qui se chevauchent disposent d’un système de réutilisation des eaux grises, une technique durable et écologique, fortement appréciée.


7 // PARK NATIONAL DU MALI – BAMAKO

A l’écart de l’effervescence de la ville, ce parc national malien est l’un des plus vastes du continent africain. Sa rénovation, réalisée par Francis Kéré, a pu offrir au public des moments agréables pour une balade ou un pique-nique, tout en profitant de la richesse de l’écosystème. Le cadre propose des espaces de restauration, une salle de sport, une crèche, tous soigneusement aménagés pour un moment d’évasion assuré.


ARTICLE PAR Lina Cherti
CRÉDIT PHOTO Kéré Architecture, Richters Christian

Les plus lus

# à lire aussi

MACAAL : une nouvelle ère pour l’art contemporain africain à Marrakech

La réouverture officielle du Musée d’Art Contemporain Africain Al...

50 femmes architectes africaines : pionnières de l’innovation architecturale

Dans le vaste panorama de l'architecture africaine, les femmes...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!