Arcs-en-ciel : L’écologie au service de l’humain

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

ARCS-EN-CIEL

La société Arcs-en-ciel, architecture environnementale est la synthèse des préoccupations et centres d’intérêt de deux architectes : Layla Skali, œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine urbain et rural et la construction écologique en matériaux naturels, et Rizk Lahlou, spécialisé dans l’ingénierie du bâtiment,  L’agence s’articule autour de principes fondamentaux : le développement durable et l’architecture bioclimatique, le tout au service d’une architecture contemporaine, intrinsèquement marocaine.


1// CENTRE D’EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT

Ce projet, conçu et réalisé entre 2013 et 2017 se situe à Rabat dans la région Bouknadel. C’est un centre d’Éducation de l’Environnement, construit en terre pisé, initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Le projet est semi-enterré épousant ainsi le relief naturel du terrain et s’intègre au paysage des jardins exotiques qui l’entourent. Alimenté à plus de 50 % en énergie propre grâce à une installation photovoltaïque, le bâtiment gère de manière centralisée toute sa consommation énergétique conçue pour être le plus bas possible (utilisation exclusive de LED). L’eau de pluie, ainsi que l’eau épurée sont canalisées par le biais d’une steppe, qui alimente la nappe phréatique. Les murs sont réalisés en terre pisé, afin de proposer une écriture très contemporaine de ce matériau ancestral dont les réalisations exceptionnelles forgent le patrimoine marocain.

Trois points font la force de ce projet :

• L’économie d’énergie par une étude pointue des protections solaires, de la sur-ventilation nocturne, de l’usage de matériaux à forte inertie, de l’isolation du bâtiment.

• L’usage de matériaux locaux, naturels et sains notamment la terre crue, naturelle sans adjuvant, la pierre de Taza…

• Le maintien des savoirs faire des artisans marocain en mettant en œuvre des ouvrages particuliers tels que la terre crue en pisé, les granites, les menuiseries bois… Tout en assurant une architecture inscrite dans le XXIe siècle.

2 // TOUR D’EOLE

Ce centre touristique, situé à Dakhla est a 100% autonome, composé d’un centre de voile, d’un restaurant, de bungalows et de villas. Le projet est conçu en bois et étudié pour être passif. Une bonne isolation des bungalows et une orientation optimisée sont proposées. Des cours, en arrière des bungalows, ont été créées pour les protéger des vents dominants Nord-est. Ils sont alimentés en eau chaude pour les sanitaires grâce aux plaques solaires situées sur leurs toits. L’essence de bois choisie, le Douglas est d’une couleur sable qui s’intègre parfaitement aux collines avoisinantes. L’assainissement se fait par steppe, et l’eau épurée est réutilisée pour l’arrosage des plantes endémiques.

3// SIEGE DE L’ISTIKLAL

La conception de ce Siège de l’istiklal, a remportée le premier prix au concours d’architecture, en association avec le Cabinet Mountassir. Le projet propose une façade aveugle côté périphérique, et s’ouvre sur le jardin tout en maîtrisant les apports solaires côté sud. L’entrée du bâtiment est un atrium toute hauteur qui dessert les deux ailes du bâtiment. Au sous-sol, la salle de conférence et la salle d’exposition composent ensemble une grande ellipse qui se détache du reste du bâtiment. La partie hors-sol est ventilée de manière optimisée grâce à l’atrium central. Le projet a été pensé pour répondre écologiquement aux contraintes contextuelles ; nuisances sonores, climatiques et programmatiques.

4 // ACT SCHOOL 

Ce projet, située à Youssoufiya consiste en la réhabilitation et la conversion d’une église et de deux villas en école, pionnière de renforcement des capacités de jeunes, sur le modèle de Connect-institute à Agadir. L’école dénommée, Act School, met à disposition des enseignement de théâtre, des moments de lecture, d’apprentissage informatique, au profit de jeunes a la recherche de leur voie. Le projet a cherché à lier approche fonctionnelle et valorisation du patrimoine.

Les architectes ont résolu en premier lieu, le problème thermique dans l’ancienne église, mais également acoustique tout en retrouvant l’élégante sobriété du lieu avant les multitudes d’interventions qui l’ont défiguré. Une isolation de quinze centimètres en toiture et un plafond acoustique blanc, remplacement des menuiseries obsolètes, par des fenêtres métalliques ouvragées d’époque, réinterprétées de manière contemporaine. Ces actions concrètes ont été entreprises pour mieux servir les besoins des formateurs et apprentis. Dans la partie des villas annexes, l’emploi des contenaires doublés vient répondre au manque d’espaces, pour la réalisation de coins « lecture », une cuisine semi-professionnelle (lieu également d’apprentissage). 

Les contenaires sont eux aussi, traité sur le plan thermique et dotés d’une toile tendue pour se prémunir de la surchauffe estivale.


A PROPOS DE L’AGENCE ARCS-EN-CIEL :

Layla Skali, Arcs-en-ciel, portrait photo

Layla Skali, Architecte DPLG, experte auprès d’organismes nationaux et internationaux, a travaillé en son nom propre pour le montage de projets sociaux phares tels que
« Ziyarates Fes ». Elle crée son agence en 2008 intitulée
« Architextures » dont la spécificité est de réaliser des projets engagés, alliant architecture et développement humain. L’agence conçoit et réalise des projets d’architecture et d’urbanisme écologiques et durables de tailles et d’ambitions variées, des petites maisons individuelles, écologiques aux grands centres à représentation nationale. C’est en 2015, qu’elle rencontre Rizk Lahlou pour le suivi de chantier du centre d’éducation à l’environnement. Ils décident dès lors de créer Arcs en ciel.


ARTICLE PAR
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Rénovation de la bibliothèque du Cégep – Saint-Jean-sur-Richelieu, Canada

Le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu a mandaté Archi- dans le but...

Résidence la Vallée de l’Hudson – Germantown, États-Unis

La Résidence la Vallée de l'Hudson est une maison...

Chapelle et club d’éoliennes thermodynamiques – Medjurecje, Monténégro

Margot Krasojević Architects dévoile fièrement un projet visant à...

MACAAL : une nouvelle ère pour l’art contemporain africain à Marrakech

La réouverture officielle du Musée d’Art Contemporain Africain Al...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!