Boho Café – Rabat

L'esprit cosy d'un cadre bohémien

NOVAS ARCHITECTURE

Embelli par la touche artisanale locale, et attendri par une palette de couleurs neutres, Boho Café a soigneusement été conçu par le style épuré de l’architecte Sofia Ouassat, au sein de « Novas Architecture ». C’est au cœur du centre-ville colonial de Rabat, que ce café au style atypique a récemment ouvert ses portes, en offrant aux amoureux des lieux chaleureux, une pause-café ou un brunch gourmand, parsemé de fraicheur et saupoudré de créativité.


UNE TRANSFORMATION CHARMANTE

Sa spécialisation en architecture d’intérieur et son expérience professionnelle au sein de cabinets de renom, ont aidé Sofia à faire d’un local de 45m², une réelle attraction au cœur de la capitale. Diplômée de l’école Penninghen de direction artistique et d’architecture intérieure à Paris, elle a toujours eu un penchant pour les espaces à l’esprit bohème, d’où le nom du café « Boho ».

En seulement 3 mois, animé de volonté et d’ambition, le cadre a subi un rafraichissement remarquable : le rouge flamboyant des murs latéraux, anciennement associé au jaune pétant du mur de fond, s’est effacé pour laisser place à une sobriété plaisante, mêlée à l’ardeur du bois et l’aspect naturel du rotin.

UNE IDEE CONCRETISEE

Se laisser charmer par le cadre du café, en savourant un plat exquis soigneusement préparé pour un voyage vers les saveurs du monde entier, fut l’intention exacte de l’architecte en métamorphosant le local. En sillonnant les ruelles du globe, Sofia, passionnée de voyage et de découverte, a toujours rêvé de détenir son propre café. Tout au long de son cursus, l’idée ne l’a jamais quittée, et s’est développée au rythme d’influences multiples qu’elle a pu rencontrer, sans se dissocier de l’empreinte marocaine innée de la jeune femme. Au menu dans son nouveau café, et en référence à la culture maghrébine, des mellouis traditionnels, avec des combinaisons originales allant de figues séchées au miel/chèvre, à des beghrirs revisités.

DES CREATIONS AU DESIGN EPURE

Le cadre entièrement habillé de meubles hand-made et parfumé de compositions florales envoûtantes de chez « The bloom room Marrakech », dégage un bien-être sans pareil et une ambiance cosy. Une échelle en bois accrochée au plafond, rajoute un brin de folie au lieu et anime l’espace par des plantes suspendues, en clin d’œil à la nature, subtilement rappelé par la couleur verdoyante du mur, et du carrelage « Sara Cérame » de la salle d’eau. De plus, le dessin mural réalisé par « Zairab.art » enjolive la pièce par ses lignes courbées et colorées, traitant l’angle délicatement, et épousant le style des chaises curvilignes. Conçues par le soin d’un artisan Rbati au niveau de l’Oulja à Salé, elles associent des dégradés de bois neutre et cohabitent parfaitement avec la décoration.

La blancheur du café rénové, le vert parsemé à quelques recoins, et les détails délicatement pensés, s’allient pour offrir un ensemble cohérent et harmonieux.

Pour mieux vous introduire dans la démarche conceptuelle de l’architecte, et découvrir son expérience riche en créativité, nous avons posé quelques questions à Sofia Ouassat.


A+E // Quelles ont été vos inspirations en créant Boho Café ?

Sofia Ouassat // Le concept du coffee shop est assez rare au Maroc, un endroit calme où l’on peut se poser dans une ambiance chill.

Nous disposons de beaucoup d’atouts en terme de décoration qu’on ne connait pas forcément. Malheureusement, nous avons tendance à aller acheter les dernières nouveautés, alors qu’en creusant dans les archives de l’artisanat local, on peut trouver des pièces vintage et chic, en préservant nos racines. J’ai été me renseigner au fin fond de l’Oulja et mes recherches ont porté leurs fruits. D’ailleurs, dès l’ouverture du café, j’ai essayé de continuer sur ma lancée d’encourager les jeunes entrepreneurs marocains, en exposant leurs produits ou en les mettant en vente au café : les tote-bags et les pochettes de chez Fanfouna, les tableaux de chez Musk-studio, ou encore les produits de granobars, granolay ou Amood it, rajoutent un charme unique au lieu.

A+E // Comment s’est développée l’idée du coffee shop? Avez-vous eu un déclic particulier ?

S.O // En étant étudiante, j’ai travaillé pendant deux ans dans un coffee shop. Cette expérience a renforcé ma sociabilité, j’ai pu profiter des contacts avec les clients et de la chaleur humaine. Une manière pour moi de sortir de la bulle des études, ou des heures passées sur un bureau à travailler. Par la suite, en exerçant dans des cabinets d’architecture, je me sentais investie mais pas assez épanouie, en sachant profondément que j’avais un autre potentiel à peaufiner ailleurs. C’est à partir de là que voulu faire autre chose en parallèle et que j’ai concrétisé l’idée du café.

A+E // Comment s’est fait le choix du local? Les travaux à faire ne vous ont pas repoussée ?

S.O // Honnêtement, ce lieu est le premier local que j’ai visité et dont je suis tombée directement sous le charme. Ce qui m’a le plus attiré était la baie vitrée. J’imaginais déjà les clients siroter leur chocolat chaud, en regardant la pluie tomber en hiver. Certes, il y avait plusieurs changements à opérer vu la succession de fonctions qu’a connu le cadre. Avant d’enfiler la casquette de Boho café, ce fut auparavant un restaurant syrien devenu par la suite un snack. Les couches de peinture successives découverte durant les travaux, ont témoigné de styles décoratifs différents et enchainés.

A+E // Pour finir sur une note gourmande, quel plat de Boho Café est ton préféré?

S.O // Je choisirai le Mix and Match! Entre la touche salée de l’avocado toast, et le bol d’acaî sucré, cette combinaison a de quoi satisfaire tous les gouts!

Mix and Match

ARTICLE PAR Cherti Lina
CRÉDIT PHOTO Oussama El Boudairi

Les plus lus

# à lire aussi

Pour une touche Art Déco, optez pour les téléviseurs intelligents IA by Samsung

Décorez votre intérieur avec élégance et de de la...

Pour un été enchanté à Banyan Tree Tamouda Bay

Le Banyan Tree Tamouda Bay promet une saison estivale...

Open Call : Lancement des Restaurant & Bar Awards 2024

Pendant plus de quinze années consécutives, les Restaurant &...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!