20.8 C
Casablanca
mercredi 22 septembre 2021

Accueil PROJETS Clinique Ajial - Casablanca

Clinique Ajial – Casablanca

Soigner par la couleur

icone
MED MECHICHE ALAMI

L’architecture hospitalière de la clinique Ajial présente un double défi : d’un coté, offrir un espace d’accueil rassurant et réconfortant pour le patient, de l’autre composer avec les différentes contraintes liées à la nature de l’activité. Entre les risques d’infection, la multitude des utilisateurs et des circuits, la conception architecturale d’un établissement de soin est un exercice délicat. L’architecte Mohamed Mechiche Alami, habitué à l’architecture hospitalière, entend, encore une fois, relever ce défi.

La clinique Ajial est une clinique pédiatrique située sur le boulevard Panoramique au quartier Polo à Casablanca. Sur un terrain de 625 m2, elle compte une vingtaine de lits et offre diverses prestations médicales aux enfants malades. 

Le recours à la couleur apporte une forte expression plastique. Outre son génie à marquer les volumes, rapporter les ombres ou compléter l’architecture, la force de la couleur se manifeste dans ce qu’elle produit comme effet sur chacun de nous. Une dimension psychologique qui invite la sensibilité du visiteur. Dans le cas d’espèce, les couleurs vives apportent une dimension joyeuse pour rassurer l’esprit du petit enfant malade. 

La façade principale est marquée par une « mini tour bleue » formant un axe de symétrie. Cet élément central se démarque par sa hauteur légèrement plus élevée et son parement d’alucobond de couleur bleue. Aveugle, sans aucun percement, il reçoit la cage d’ascenseur et se destine à porter l’identité visuelle et le logo de la clinique. Son usage et sa forme appuient donc son aspect élancé et distingué. Le rez-de-chaussée se démarque des niveaux supérieurs par son enduit blanc et ses larges baies. Les deux autres étages, en porte à faux, sont revêtus d’alucobond gris et ponctués de huit fenêtres. Ces dernières sont placées en retrait par rapport à un encadrement de couleur jaune vif contrastant avec le mur sombre. Les quatre fenêtres centrales sont traversées par la mini tour bleue accentuant l’effet de symétrie des volumes. Quant aux façades latérales, elles se dessinent tout en sobriété avec un enduit blanc, des ouvertures et des hublots moins marqués.

La lecture de la volumétrie intérieure est commode et dégage aisément ses principes de composition. Un axe central sert de circulation horizontale. Il est ponctué d’éléments de circulation verticale (ascenseur, monte-malade, cages d’escaliers) reliant les cinq niveaux de la clinique Ajial. Ces derniers ont des vocations spécifiques en raison des contraintes liées à la multitude des circuits d’utilisateurs. Les deux sous-sols ont une vocation technique et accueillent exclusivement le patient et le personnel de la clinique. Ils abritent les blocs opératoires, les salles de réveil, de réanimation et de stérilisation, la pharmacie, la cuisine, les locaux techniques, les salles de repos du personnel et la morgue. Le rez-de-chaussée, ouvert à tous les utilisateurs, accueille, quant à lui les espaces d’attente, de consultation, de radiographie, de déchoquage et de soins. Enfin, les deux étages supérieurs sont réservés à l’infirmerie et aux chambres d’hospitalisation. Ces dernières sont disposées de part et d’autre d’un hall et assurent tous les besoins d’hébergement. Le fort trafic du boulevard Panoramique a imposé le choix de la menuiserie aluminium à double vitrage afin de limiter les nuisances sonores.

La conception du projeta été orientée aussi bien par la réglementation du ministère de tutelle que par les contraintes relatives à l’activité hospitalière. Ainsi, une attention particulière a été portée à la sécurité incendie à travers un ensemble de dispositifs dédiés. Par ailleurs, les blocs opératoires ont reçu un traitement spécifique pour limiter les risques d’infection. Les trois blocs donnent sur l’espace de décontamination et sont accessibles via un hall et des sas stériles. Les déchets médicaux sont déposés dans un local situé en deuxième sous-sol. Leur évacuation se fait à travers une rampe menant directement vers l’extérieur, ce qui permet la séparation des circuits sales et propres.

Ainsi, à la lecture de l’architecture, se dégage le souci de composer un espace fluide pour une fonctionnalité optimale facilitant l’exercice médical. A cela s’ajoute la volonté d’offrir à la fois un lieu agréable de travail, de soins et de bien être.



FICHE TECHNIQUE

MAîTRISE D’OUVRAGEDR YOUSRI ET CONSORTS
MAîTRISE D’OEUVREMED MECHICHE ALAMI
SITUATIONCASABLANCA – MAROC
SURFACE COUVERTE1840 M2
LIVRAISON2016
COUT16 560 000  DH
icone
Laila El Ghazouani
icone
Sifeddine EL AMINE

ART & CULTURE //

DESIGN //

TWITTER //

“Turning cemeteries into positive spaces that serve each neighborhood” - Listen to #HolcimAwards Next Generation winner Tala Shelbayh provide insights on her project “Living memorial in Jordan”. More project info: https://bit.ly/3tJDIpH #SustainableConstruction

Mail de Sala Al Jadida 🌴✨
Architecte paysagiste : Mounia Bennani
#teamarchi #morocco
https://aemagazine.ma/mail-central-de-sala-al-jadida-mounia-bennani-architecte-paysagiste/

Siège Bosch Afrique - Casablanca ⬇️ 📸
Architecte : Lead Architecture @LeaDemnati
#teamarchi
https://aemagazine.ma/nouveau-siege-de-bosch-afrique-casablanca/

Charger plus...

DEVENEZ CONTRIBUTEUR

La rédaction de A+E vous offre la possibilité d’exercer votre plume au service de vos domaines de prédilections...