11 C
Casablanca
dimanche 18 avril 2021

Accueil PROJETS Clinique Jerrada Oasis - Casablanca

Clinique Jerrada Oasis – Casablanca

Une greffe réussie

icone
CHAKIB JAIDI

La clinique Jerrada vient de finaliser un important projet d’extension de ses infrastructures de soins. Quelques 35 millions de dirhams ont été investis afin de mener à bien ce projet. L’établissement de soins se revendique, désormais, parmi les plus grandes cliniques de la capitale économique en termes de capacité. Cet agrandissement entre dans le cadre d’une vision stratégique tendant à faire de ce lieu un pôle d’excellence en matière de santé au niveau régional, avec une ouverture sur les pays subsahariens.

La clinique médico-chirurgicale polyvalente Jerrada Oasis dispose désormais d’une capacité d’accueil d’environ une centaine de lits grâce à sa nouvelle extension menée par l’architecte Chakib Jaidi. Dotée de l’un des plus grands services de réanimation du royaume, elle dispose de vingt boxes de réanimation, dont huit dédiés exclusivement aux maladies cardio-vasculaires, d’une trentaine de chambres d’hospitalisation, de huit blocs opératoires et d’une équipe de 130 médecins de toutes spécialités.

Elle compte ainsi poursuivre une montée en gamme de ses équipements médicaux, en investissant notamment dans l’acquisition d’une IRM avec un logiciel de cardiologie. Elle est à Casablanca la deuxième structure sanitaire équipée d’un coro-scanner 3D offrant une vision précise des artères du cœur. Cette structure de soins privée, dont les standards sont conformes aux normes internationales, dispose d’un plateau technique de pointe, faisant de cette première l’une des plus importantes de la ville blanche.

Ayant vu le jour en 2012, la clinique Jerrada se situe en plein cœur du quartier résidentiel de l’Oasis, au bord du boulevard Abderrahim Bouabid (ex Jerrada, d’où son nom). Elle a été bâtie à l’origine sur le gabarit d’une villa, une dérogation ayant pu être accordée pour la construction d’un centre de santé. 

Le bâtiment originel, également conçu par Chakib Jaidi se pare d’Alucobond gris clair, de panneaux de bois composite et d’un habillage en quinconce de grès bouchardé de Tiffelt. La structure de base a été préalablement dimensionnée en prévision d’éventuels niveaux supérieurs avenirs.

Cette extension verticale a pu être réalisée lorsque le nouveau plan d’aménagement a classé le périmètre en zone immeuble. Afin de s’agrandir, de diversifier et d’améliorer ses prestations, le maitre d’ouvrage a décidé d’ajouter à l’immeuble trois étages, passant ainsi de six à neuf niveaux (dont deux sont en sous-sols). 

L’extension entre dans le cadre d’une vision stratégique destinée à faire de la clinique un pôle d’excellence en matière de soins de santé, permettant d’assurer une prestation de qualité aux patients.

L’approche constructive de ce projet d’extension est dictée par plusieurs contraintes, à savoir la conservation du noyau central existant, la recherche de solutions constructives pour son extension, le respect de l’alignement sur voirie imposé par la réglementation urbaine, et le maintien de l’activité de la clinique durant les travaux dans le respect des règles de sécurité en vigueur.

Afin de préserver la partie existante et son activité, des éléments porteurs en superstructure ont été imaginés et calculés afin d’encager le bâtiment tout en permettant à la lumière naturelle d’y pénétrer.

La solution constructive a été apportée par l’architecte sous forme d’une exo-structure métallique « persiennée » permettant de respecter l’alignement sur le boulevard d’une part, et d’autre part de créer un espace d’attente tampon au rez-de-chaussée, entre intérieur et extérieur, afin de désengorger la zone d’accueil originelle.

De ce fait, cet exosquelette, habillé d’une double peau amovible composée de lames orientables en acier, compose la nouvelle identité visuelle de la clinique. Il protège trois niveaux à l’habillage similaire à celui des niveaux inférieurs. La partie supérieure de cette double peau de brise-soleils prend la forme de coursives, régulant ainsi les effets de l’ensoleillement.

Les 44 chambres que compte désormais la clinique (chambres individuelles, doubles, suites et mini-suites) disposent entre autres d’une connexion wifi et de la climatisation réversible…Cette dernière s’est également dotée d’une cuisine professionnelle afin de s’adapter aux sensibilités culinaires des résidents, en particulier les patients provenant d’Afrique subsaharienne. En effet, au-delà des prestations de service sur le sol marocain, la clinique a notamment tissé des partenariats avec le Gabon et le Congo-Brazzaville.

Fin 2017, Jerrada Oasis devrait entrer dans une phase de développement nouvelle. La clinique se dotera de services d’hémodialyse, de maternité et d’oncologie. Ces deux dernières spécialités verront le jour dans des structures indépendantes mitoyennes à la clinique principale, renforçant ainsi son offre de soins.

Le directeur général de l’établissement mise sur un taux de croissance entre 20 et 30%, corrélé à un chiffre d’affaires qui devrait atteindre les 110 millions de dirhams en 2016.


Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

FICHE TECHNIQUE

MAîTRISE D’OUVRAGESOCIETE AKTALI
MAîTRISE D’OEUVRECHAKIB JAIDI
SITUATIONCASABLANCA – MAROC
SURFACE COUVERTE2 712 M2
LIVRAISON2012
COUT35 MDH

icone
Salwa Bouchareb
icone
Sifeddine EL AMINE

DERNIERS ARTICLES //

DEVENEZ CONTRIBUTEUR

La rédaction de A+E vous offre la possibilité d’exercer votre plume au service de vos domaines de prédilections...

X