Concours post covid-19 : 2ème, prix quartier immunisant et autonome

Aya Zaitouni & Jihane Khebouiz

Aya Zaitouni & Jihane Khebouiz

Le projet proposé s’appuie non seulement sur les leçons tirées de la pandémie mais tient également compte de l’ensemble des défis de notre époque qu’ils soient urbains, climatiques, économiques, sociaux, énergétiques… Parce qu’un modèle urbain n’est crédible et durable que s’il s’inscrit dans un cadre global en apportant des réponses véritables aux enjeux auxquels fait face notre société, le projet se construit autour de ces questions essentielles : De quoi avons-nous besoin ? Qu’est ce qui menace notre survie ? Quel est l’avenir de notre planète ? Sommes-nous suffisamment préparés à faire face à tout type de crise aussi bien climatique, sanitaire, économique, environnementale et énergétique, qui menacerait notre existence ?


Il s’agit de repenser un nouveau modèle de vie à l’échelle du territoire, de la ville, du quartier et de l’habitat à travers l’association d’une vision sanitaire à l’urbanisation.

Dans cet élan le projet se traduit comme une sphère résiliente bio-diversifiée qui prend en compte les éléments naturels comme vecteur de développement durable. Une sphère qui propose de nouvelles réorganisations fonctionnelles, urbaines, architecturales et volumétriques, dans laquelle la nature et ses espèces jouent un rôle stratégique de maintien de l’équilibre de l’écosystème en général.

Au sein de cette sphère urbaine, il est proposé une nouvelle mixité plus riche en espèces animales et végétales, chacune d’elles ayant droit à un chez soi qui prend en compte la présence de l’espèce avoisinante. L’idée principale est de créer une cohabitation pacifique mais riche. Le rapport entre l’humain et son espace immédiat est au centre de toutes les attentions, ainsi le projet traite les besoins de l’Homme sur plusieurs échelles : le côté urbain, les espaces partagés et les espaces privés.

La conception urbaine s’est déclinée autour de lignes directives permettant l’élaboration d’un quartier autosuffisant et autonome afin de pouvoir se déconnecter du reste de la ville en cas de force majeure (crise sanitaire). La structure écologique ainsi que la sphère bio-diversifiée sont essentiels pour la mise en place du quartier. Associés à ces éléments, les divers équipements mis en place et la modularité de l’habitat vont permettre d’affronter plus sereinement les éventuelles crises à venir.


À PROPOS DES LAURÉATS

Aya Zaitouni, Architecte

Aya Zaitouni après l’obtention de son diplôme d’architecte de l’ENA de Rabat, Aya Zaitouni intègre l’agence urbaine de Casablanca.Durant ses années d’études, elle effectue plusieurs stages et participe à des concours qui lui permettent de mettre en pratique ses connaissances et aussi d’acquérir une expérience professionnelle. En 2017 , elle participe à l’étude in-situ pour la réhabilitation, construction et/ou modernisation des souks de la région de Nador et Driouch, avec le groupement d’architectes Abderrazak ES-Sdiqui et Naima El Haouzali. Elle prend part également a l’étude in-situ de la traversée de la ville de Had Soualem (province de Berrechid), ainsi que la traversée de Cherrat Bouznika au niveau de la route côtière (province de Benslimane) .


Jihane Khebouiz, Architecte

Jihane Khebouiz obtient son diplôme d’architecte DENA avec mention très honorable de l’ENA de Rabat en 2018. Durant ces six années, elle a eu la chance d’effectuer plusieurs stages, tant ouvriers ou elle apprend à faire les suivis de chantier, qu’en agence à Tétouan et à Rabat où elle apprend à travailler en équipe et à forger une forte personnalité d’architecte, et à alimenter son amour pour le domaine de l’architecture. Elle effectue également deux stages administratifs, le premier à l’agence urbaine de Tétouan et un deuxième à la préfecture de Tétouan au sein de la division d’urbanisme et environnement.

ARTICLE PAR La rédaction
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Concours d’architecture Kaira Looro 2024

L'organisation humanitaire Balouo Salo lance un appel inspirant aux...

5 concours internationaux ouverts aux architectes marocains – 7 –

En cette année 2024, la scène internationale des compétitions...

Lotfi SIDI RAHAL reçoit le Prix Versailles pour la Villa Gapi

Entre tradition et modernité, le restaurant casablancais Gapi s’est...

Lancement du Prix Claude Parent pour l’architecture transgressive

Ce prix, ouvert depuis le 1er janvier 2024, est...