Église Saint-Joseph – Enia Architectes

ABSTRACTION INTEMPORELLE

ENIA ARCHITECTES

L’église Saint-Joseph est un lieu de culte catholique de capacité modulable de 200 à 400 places, complété de salles d’enseignement religieux, d’espaces annexes pour les célébrations et d’un logement de fonction.


L’écriture architecturale de ce lieu est simple, mais reconnaissable. Cette simplicité exprime une abstraction : deux rectangles qui se touchent à l’angle, précisément ; mais aussi un signifiant, la pierre se levant pour ouvrir le sépulcre. Au-dessus, des verticales de couleur projettent la nuit une lumière du dedans.

Le traitement de l’enveloppe du bâtiment, avec sobriété et précision, exprime le caractère public et religieux de l’édifice. Une palette restreinte de matériaux – vitrage clair, bois, parement brique en béton préfabriqué de teinte claire, vitrail – donne une certaine abstraction intemporelle à la composition volumétrique et renforce la symbolique du bâtiment.

En façade sud, un dispositif de double peau filtrant la lumière assure une diffusion de lumière optimale et régulée, sans transmission de chaleur. Signal déterminant pour l’édifice depuis la rue, sa perception varie selon l’éclairement. En façade est, des ouvertures étroites et régulières, trouées dans un bardage bois faisant écho à la porte principale, rythment la progression du fidèle dans le narthex, et signalent l’espace de culte.

La composition des parties opaques (parois béton, lame d’air et isolation extérieure, parement en brique de béton et lames de bois) permet de limiter les ponts thermiques.

INTÉGRATION DE L’ART – UN ESPACE MODULÉ PAR LA LUMIÈRE

Pour ce projet, Enia Architectes s’est associé à une équipe d’artisans et d’artistes expérimentés dans le travail de matériaux nobles, pour la réalisation du mobilier et des vitraux.

Le vitrail de Thierry Boissel exprime « l’Espace de Gloire » qui prolonge l’espace mystique et l’espace d’assemblée; le vitrail transforme et convertit la lumière en l’expression de l’atmosphère spirituelle.

À l’intérieur de l’église, la lumière est modulée de sorte à accompagner la hiérarchie des espaces. Par des dispositifs architecturaux, les pans de « matière » semblent se détacher les uns des autres pour laisser entrer la lumière, toujours transformée. Le plafond ne touche pas les murs parce que la lumière doit passer, le mur du chœur s’arrête parce que la lumière est là. Le plafond est percé de lanterneaux, celui de la lumière de l’autel, celui de la lumière du baptistère, et les murs sont scandés de 14 ouvertures, un chemin de croix de lumière. Cette lumière est là pour nous traverser, nous réchauffer, nous inspirer. Le vitrail exprime « l’espace de gloire » qui prolonge l’espace mystique et de rassemblement ; il transforme et convertit la lumière en expression de l’atmosphère spirituelle.

L’espace articule une contradiction : l’église est un espace public et un espace mystique. L’espace de l’assemblée est revêtu de bois pour accueillir la communauté de Montigny dans sa diversité. Le fond de la nef s’ouvre sur le jardin pour étendre l’espace.

MATÉRIAUX ET STRUCTURE

La structure béton a permis l’absence de porteurs intermédiaires dans la nef monumentale et la hauteur libre maximale dans le respect du PLU. Elle a permis de concevoir une structure adaptée à l’extrême précision de la composition de la façade.

En façade, la brique béton s’est imposée pour sa pérennité, sa teinte, et la précision de pose. Les briques se lisent en fines lignes horizontales de 5 cm qui contrastent avec le vitrail. Elles permettent une isolation par l’extérieur efficace tout en conservant un revêtement très noble.

Ce matériau a été détourné pour le sol de l’église. Posé sur plancher chauffant, il permet de lire au sol le même motif qu’en façade. Par endroit, il est posé en finition éclatée pour les bandes d’appels. Cette innovation, autorisée par les organismes de contrôle par principe d’équivalence, permet une finition de grande qualité à un prix très compétitif. Des essais de résistance aux salissures et de nettoyage ont été réalisés sur place, sur prototype.


FICHE TECHNIQUE

MAITRISE D’OUVRAGEDiocèse de Pontoise
BUREAU D’ÉTUDES TECHNIQUESS2T (Gros-Oeuvre, Fluides et Electricité) / TECAM (VRD) / ECIB (Economie)
PAYSAGISTESmall 
LIEUMontigny-lès-Cormeilles
SUPERFICIE830 m²
PROGRAMMEConstruction d’un nouveau bâtiment accueillant un lieu de culte
MONTANT DES TRAVAUX2,5 M € HT
MISSIONMission complète
LIVRAISON2019

GALERIE PHOTO DU PROJET


À PROPOS D’ENIA ARCHITECTES

L’agence enia architectes, a été fondée en 2003. Elle est dirigée par trois architectes associés de formation pluridisciplinaire – Mathieu Chazelle (architecte et ingénieur), Brice Piechaczyk (architecte et ingénieur), Simon Pallubicki (architecte et ébéniste) – et compte une cinquantaine de collaborateurs. 


ARTICLE PAR V2COM
CRÉDIT PHOTO EPAILLARD MACHADO
SourceV2COM

Les plus lus

# à lire aussi

Incubateur Stargate – Benguerir

L’incubateur Stargate de l’innovation permet d’accompagner les créateurs d’entreprises...

Théâtre d’Al Hoceima – Othmane Bardi

Le projet du théâtre d’Al Hoceima est conçu en...

Villa Loha – Marrakech

Niché à 15 minutes de Marrakech, le long de...

Siège du Parti du Progrès et du Socialisme – Rabat

Appelé «Le pavillon blanc» à Rabat, le siège central...