17.1 C
Casablanca
samedi 4 décembre 2021

Accueil ART & CULTURE ACTUALITES Exposition de l’artiste Ines-Noor Chaqroun

Exposition de l’artiste Ines-Noor Chaqroun

Un univers coloré et passionné

icone
Ines-Noor Chaqroun

La galerie 38 à Casablanca a accueilli le 24 septembre 2021, les tableaux d’Ines Noor Chaqroun, jeune artiste marocaine dévouée. Des œuvres auxquelles elle s’est consacrée pendant une année, sont venues habiller les murs de passion et de créativité. Un parcours éclectique et animé a fait de la jeune femme une créatrice au timbre particulier, qui expose pour la première fois dans son pays natal.



L’artiste crée des œuvres inspirées des croisements de cultures qu’elle a rencontré. Chaque mouvement trace une histoire, faisant résonner les désirs extériorisés de la jeune femme. Les motifs à formes atypiques, mêlées aux couleurs vives des toiles, dégagent une forte sensibilité, sans piétiner sur les interprétations possiblement imaginées. D’infimes possibilités s’offrent à vous en contemplant l’univers ficelé d’une peinture saisissante et ordonnée, sans la dissocier de la complexité qu’elle transmet.

Entre peinture à l’huile, spray acrylique, et techniques mixtes, divers procédés témoignent de la fragilité des sensations procurées : « Mon corps et mon âme sont des outils que je mets au service de ces objets inanimés pour les aider à s’exprimer. En parallèle, ils m’offrent l’opportunité d’extérioriser mes plus profondes chimères » – confie l’artiste plasticienne. Elle dédie cette exposition à son défunt grand père, et offre aux visiteurs une balade culturelle et spirituelle sans pareille.

Son exposition bercée de sentiments et animée de passion, découle d’un choix de vocation par amour. Entre technicité et candeur elle traduit par la pointe du pinceau, des ressentis forts et diversifiés.


INES-NOOR CHAQRON x A+E

Pour mieux vous introduire dans l’univers créatif d’Ines, nous lui avons posé quelques questions…

A+E // Quel a été votre rapport à l’art avant de vous y consacrer pleinement, et d’en faire votre métier ?

Ines-Noor Chaqroun// Très jeune je suivais des cours de peinture à l’huile, comme plusieurs autres enfants de mon âge, à titre récréatif. Mais cela n’a duré qu’un temps. C’est au fur et à mesure de mes études universitaires que je me suis rendue compte que je m’acharnais à consacrer tous mes travaux de recherche, mes stages et même ma thèse de fin d’étude au monde de la création, de la beauté et de l’esthétisme. L’art était en moi mais je n’en prenais vraisemblablement pas pleinement conscience car l’environnement direct vous projette autrement. On vous  inscrit dans des codes et des schémas qui personnellement m’ont empêché d’explorer en profondeur mon côté artistique et rendait peu probable l’idée d’en faire mon métier à plein temps.

Pendant une longue partie de ma jeune vie, l’art n’était pour moi qu’un outil d’évasion et de culture. Dans mes moments de doute, je sillonnais les musées et galeries des villes où j’ai eu la chance de vivre afin, parfois, d’échapper à une certaine réalité et me concentrer sur celle de l’artiste, de l’œuvre face à moi ou simplement de ressentir autre chose. 

C’est au moment où j’avais le plus besoin de crier ma liberté que mon moi intérieur a pris le dessus en me prouvant qu’il me suffisait de peindre pour enfin trouver la paix et me libérer, et ne cessait, depuis ma plus tendre enfance, de me crier que j’étais née Artiste. C’est là que j’ai décidé de m’exprimer professionnellement au monde à travers le plus sain des canaux : l’art. 

A+E // Que représente pour vous cette première exposition au Maroc?

Ines-Noor Chaqroun// Elle est tant le fruit de plusieurs années de quête, de recherches, de découvertes et de travail acharné qui m’ont permis de trouver mon propre langage. Duquel, cette exposition a naturellement découlé. Une sorte de premier accouchement inévitable.

Elle est aussi l’expression de mon propre cheminement plein de questions, de doutes, d’expériences, d’errances, d’évidences et de choix. Et enfin, le reflet de ma quête de liberté qui, selon moi, passe par un détachement et une libération face aux carcans sociaux. 

Ma première exposition est ainsi « Mon histoire » : de mon état embryonnaire à mon éclosion artistique. Vous comprenez maintenant pourquoi elle est si importante pour moi et porte simplement mon nom.

A+E // Entre toutes les œuvres exposées, laquelle est votre préférée? 

Ines-Noor Chaqroun// Il m’est extrêmement compliqué de répondre à cette question car toutes les œuvres exposées sont, en quelque sorte, mes bébés. Certaines plus que d’autres, certes, mais elle me sont toutes extrêmement chères car elles représentent chacune un moment de l’histoire d’INC. 

A vrai dire, mon œuvre préférée varie tous les jours. Aujourd’hui je dirais donc que c’est l’avant dernière œuvre de la seconde partie de l’histoire : « The Bulb-egg 6 ». Cette œuvre représente en quelque sorte l’éclosion de mon univers ectoplasme à travers une palette de couleurs plus terreuse et sereine, liant les formes mais également les volumes dans un espace qui résonne… 


icone
Lina Cherti
icone
Fouad Maazouz

ART & CULTURE //

DESIGN //

TWITTER //

DEVENEZ CONTRIBUTEUR

La rédaction de A+E vous offre la possibilité d’exercer votre plume au service de vos domaines de prédilections...