Fatima-Azzahra Bendahmane – Une architecture durable et régénératrice

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

FATIMA-AZZAHRA BENDAHMANE

Pour Fatima-Azzahra Bendahmane, lauréate de nombreux concours, concevoir, est un contrat sociétal qui s’émancipe à travers une pratique, engageant le monde naturel comme support et générateur de l’architecture.


1// LA MAISON DE L’IMAGE – DAR BOUAZZA

Sans rompre avec le paysage existant, la maison de l’image est un projet qui vient révéler  le patrimoine matériel et immatériel existant.

À partir des axes majeurs d’aménagements, s’enchaînent des percées visuelles  sur les éléments qui forgent l’identité et la mémoire de Dar Bouazza : les murailles de la Kasbah et les équipements structurants de ce projet qui seront désormais un « Landmark » de la région. L’espace paysager est hiérarchisé en fonction de l’usage. Il se décline en placettes en quinconce avec les masses bâties des résidences, reliées par la trame des axes pitons  qui finissent sur la grande place, couronnés par la Kasbah.

Le bâtiment MDI, est la traduction physique de la symbolique de la « Maison de l’Image » : l’édifice, imposant et emblématique de l’extérieur, s’estompe une fois dedans et devient un ‘cadre’ ; un observatoire permettant aux usagers de voir Dar Bouazza sous plusieurs angles et mettant l’accent sur son potentiel historique et paysager.

Ce projet illustre les concepts du design passif et les intègrent dès les premiers stades de la conception. En composant avec tous les éléments du site, la topographie, le climat et les influences maritimes, il donnera naissance aux orientations les plus adaptées pour réduire le bilan énergétique du bâtiment et rendre l’investissement en énergie renouvelable possible et abordable. 

Ces exigences élevées, n’enlèveront rien à la forte symbolique que représente le projet ni à sa fonction, ni à sa qualité spatiale, bien au contraire. Le challenge est de faire cohabiter touts ces éléments pour réaliser un projet singulier non seulement par rapport à son impact environnemental et à l’économie d’énergie, mais également par rapport au confort apporté aux usagers des bâtiments. Ce projet apportera une autonomie lumineuse de 76% un confort thermique de
86 % tout le long de l’année. 

Cette approche permet également d’inscrire, et même de dépasser les exigences de la réglementation thermique marocaine et d’associer le promoteur à l’image de marque qu’apporte l’approche environnementale.

2// CENTRE INFO-ÉNERGIE

Tata, petite ville du sud du Maroc est soudainement devenue une cible des agendas marocains de durabilité. La ville va recevoir la deuxième partie du projet Noor, la plus grande centrale solaire au monde. Un des projets qui a émergé de cette dynamique est un centre info-énergie, fruit d’un partenariat entre la commune et l’Agence allemande de développement GIZ. Ce projet est une démonstration du
« near energy zero building », offrant l’opportunité de changer la perception commune sur l’efficacité énergétique. D’une action linéaire à un processus circulaire, un contexte est créé incluant et profitant à la communauté locale, au-delà de son usage, comme une base éducative.

La voie empruntée va au-delà de l’architecture, engageant la durabilité au service de l’écosystème local. L’environnement naturel, le climat, les systèmes de vie complexes sont devenus partie intégrante du processus de conception menant aux solutions les plus appropriées en matière d’efficacité énergétique, de matériaux écologiques et d’économie d’eau.

3// ÉTUDE STRATÉGIQUE ÉCO CITÉ

GROUPEMENT ANTIVERTI/ FAB ARCHITECTS/ NAE ET LA SALLE 

La vision stratégique pour la ville nouvelle de Zenata aborde le « smart », comme un accélérateur des concepts « écologiques ». Cette perspective s’est construite à partir d’une expérience internationale, adaptée au contexte locale. Une vision intégrale pour le développement de la stratégie smart city, autour du citoyen et des enjeux environnementaux, dans une ville vivable et inclusive, prenant en compte les points de départ de Zenata avec  la vision formulée par les dimensions stratégiques.

Cette étude a apportée plus concrètement la conception et le développement de projets de transformations numériques innovantes et une infrastructure associée, et va au-delà d’un simple catalogue de services smart.


4// WOOD & SEA COTTAGE, ÉCOLODGE

Niché sur la côte convoitée entre Oualidia et Safi, l’écolodge est conçu en parfaite symbiose avec le paysage naturel de la région, et en fait même la continuité. 

L’écolodge est pied dans l’eau avec des bungalows en bois implantés en quinconce, épousant la topographie du terrain, offrant ainsi des vues directes sur la mer. Un bâtiment central vient couronner le projet, en haut de la colline, avec des terrasses panoramiques. 

Étant off-gird, il est considéré comme un projet d’architecture  régénérative, conçu avec des stratégies passives, utilisant des systèmes innovant d’épuration d’eau et un traitement paysager tirant ses principes conceptuels de la permaculture.

5 // PROJECT SHAPE – ENTRE L’IT ET L’ARCHITECTURE

La plateforme « Shape », est née de la méthodologie de Fatima-Azzahra, et son profil hybride entre architecte et ingénieur en thermique de bâtiment. 

C’ est un outil d’aide à la conception bioclimatique. Il permet aux architectes de visualiser les éléments influant sur la consommation énergétique d’un bâtiment, et consulter les possibilités d’optimisation, grâce aux solutions de design passif, et aux outils d’efficacité énergétique les plus appropriés. L’objectif étant de démocratiser l’accès a l’information et aux procédés de construction pouvant rendre l’éco-building abordable, et largement accessible, mais aussi de promouvoir une urbanisation à faible empreinte écologique.

Dans une démarche inclusive, la plateforme sera ouverte au grand public, pour informer l’opinion publique du green building qui est aux mêmes coûts qu’un bâtiment conventionnel. La plateforme a gagné plusieurs prix au niveau national et international, le dernier en date étant le Hakathon d’architecture 4.0.


A PROPOS DE FATIMA ZAHRA BENDAHMANE

Fatima Zahra Bendahmane, photo portrait

Spécialisée en architecture passive, diplômée de l’école nationale d’architecture de Rabat puis doublement diplômée de l’école polytechnique de Catalunya en passiv design : outils de contrôle bioclimatique et en urbanisme durable.

Elle a fondé FAB ARCHITECTS en 2016, opérant entre Casablanca et Barcelone, spécialisée en « affordable eco-building », démontrant à travers sa pratique comment rendre l’éco-logement abordable, largement accessible et relevant le double défi de la durabilité et de l’efficacité énergétique dans le bâtiment.

ARTICLE PAR
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Incubateur Stargate – Benguerir

L’incubateur Stargate de l’innovation permet d’accompagner les créateurs d’entreprises...

Théâtre d’Al Hoceima – Othmane Bardi

Le projet du théâtre d’Al Hoceima est conçu en...

Concours d’architecture Kaira Looro 2024

L'organisation humanitaire Balouo Salo lance un appel inspirant aux...

Villa Loha – Marrakech

Niché à 15 minutes de Marrakech, le long de...