Ghali Ghomari – l’architecture au service de l’identité et des usages

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

GHALI GHOMARI

Ce projet s’inscrit dans un contexte particulier, visant la promotion de la coopération bilatérale SUD/SUD initiée par Sa Majesté le Roi Mohamed VI. Il présente des enjeux importants liés au rayonnement du Maroc, mais également propres au développement des services de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie en République de Guinée. Il est le futur siège de l’adminis- tration en charge de ces questions, indissociables au développement du pays.


1 // BLOCFONCIERDE CONAKRY

Le défi majeur est de conjuguer le contexte et le climat guinéen avec une écriture architecturale marocaine identitaire et identifiable sans tomber dans les travers d’un bâtiment rapporté, inadapté à un environnement particulier et à des usages propres aux populations locales.

L’ANFCC, maître d’ouvrage du projet, riche de dizaines d’années d’expérience est aujourd’hui un modèle que les pays frères souhaitent mettre en œuvre grâce à l’accompagnement du Maroc.

L’implantation du bâtiment symbolise la grandeur de l’institution au-delà de la nomenclature ou de la forme. Le choix d’un retrait fort du projet vers le fond de la parcelle permet le dégagement d’une place semi-publique mêlant traitement végétal et minéral qui, tout en faisant profiter le tissu environnant d’une meilleure qualité d’environnement et d’usage, permet à l’usager de prendre un certain recul vis-à- vis du bâtiment pour en faire un élément signal de la ville. Sa surélévation est l’un des outils mis en œuvre dans ce sens. Sa composition repose sur une axialité marquée et lisible dans l’organisation du cadre bâti. Concrètement, un premier axe longitudinal relie l’entrée au bloc archives en traversant le patio de façon directe permettant alors une percée visuelle sur ce dernier depuis le hall et une lecture hiérarchique des espaces. Un deuxième axe longe le patio et relie les deux entités principales qui créent les « ailes » du bâtiment et qui permettent le fonctionnement du bloc foncier : le service de la conservation foncière et le service du cadastre. Cet axe symbolise également la complémentarité majeure et l’interdépendance entre ces deux entités opérationnelles. La typologie permet de bénéficier d’une double ouverture du bâtiment : sur son environnement extérieur et sur un patio arboré, au profit d’une vue, d’un éclairage et d’une aération naturels aussi bien des bureaux que de la circulation. En façade, l’entrée soulignée comme élément central du projet se prolonge en une trame de galeries qui permettent une circulation autour du bâtiment et débouchent sur les entrées de service. Sa conception revêt une dimension symbolique qui va de pair avec les principes partagés des deux pays. Le chiffre cinq renvois aux cinq piliers de l’islam, il rythme les trames composant les façades des arcades aux ouvertures.


2 // ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TECHNOLOGIE

Conçu comme un véritable lieu de vie, le projet de l’E.S.T. se développe autour d’un vide, se proclamant comme étant la colonne vertébrale du bâtiment. Formant un espace de déambulation, de détente et d’exposition, elle constitue le liant entre les différents blocs tramés et standardisés pour permettre de futures extensions. Se voulant une oasis moderne au cœur du projet, ses palmiers et oliviers viennent créer un microclimat renforcé par la présence d’ombrelles d’acier déployées à la façon d’arbres et de branchages, alliant des zones minérales et végétales dans une composition équilibrée. Au quotidien, la discrétion des classes est préservée tandis que la transparence nécessaire est de mise. Elle centralise les liens qui se matérialisent via un ensemble de venelles couvertes formant un tout. L’unicité est renforcée par une toiture enveloppante permettant la lecture architecturale d’un ensemble unique.


3 // SALON DE THÉ – MADELEINE DE PROUST

Imaginé dès le départ comme une parenthèse parisienne au cœur de Casablanca, le salon de thé Madeleine de Proust a été l’occasion de mettre le détail architectural au service d’une identité.

L’espace au sol, limité à 80 m2, a naturellement induit un travail sur le volume et la hauteur, compensant ainsi cette contrainte. Aussi, dans le même souci d’optimisation, les jours donnant sur le sous-sol sont détournés en assises sous des alcôves conçues sur-mesure. Étagères de présentation alliant marbre et laiton massif, fauteuils enveloppants, tables et chaises : chaque meuble a été conçu sur-mesure pour cet espace, s’adaptant à ses proportions en vue de créer une harmonie d’ensemble. Le soin apporté au détail se lit dans le calepinage du marbre en chevrons au sol devenu depuis l’image de la marque. Les moulures réalisées en stuc ou taillées dans la pierre, les papiers peints coordonnés, les rosaces, les miroirs et les poignées en laiton sont récupé- rées d’appartements haussmanniens rénovés.


4 // OPÉRATION RIAD BENSLIMANE

Si la notion de coût est une factrice essentielle dans la réalisation du projet, il en va de même de la qualité du logement. La question majeure qui se pose alors est : jusqu’où peut-on améliorer la qualité du cadre habité sans entraver le budget et la rentabilité économique de l’opération, le tout en anticipant les futurs usages et appropriations spatiales ? Pour ce projet, le développement en îlots plutôt qu’en ensemble permet de créer des immeubles à identité propre, en leur affectant un numéro en adéquation à leur rue. Un élément indispensable pour sortir du carcan du schéma des grands ensembles de logements économiques par lesquels les habitants ne sont identifiés que par le nom d’une « cité » ou d’un « ensemble », une lettre ou un numéro de bloc.

Comme dans les centres urbains, chaque rue porte un nom et chaque immeuble dispose d’un accès direct vers la ville. Suivant cette même logique, chaque immeuble est organisé en demi-niveau permettant de réduire le nombre d’appartements par pallier et l’appropriation d’un chez-soi.

Dans le même esprit d’unicité, le rythme de façade confère une identité propre à chaque entité. Malgré la standardisation poussée au maximum : typologie réduite d’appartements et écritures architecturales simplifiées, quelques éléments judicieux permettent de rompre avec cette monotonie. La majorité des logements sont traversants ou disposent d’une double orientation. Chaque appartement est doté au minimum d’un espace extérieur sous la forme de buanderie intégrée dans le corps du bâti, ou de prolongement extérieur en structure métallique venant se greffer sur la façade, permettant l’alternance rythmique et la lecture spécifique des façades d’immeubles.

Anticipant les usages habituels tendant à une appropriation de l’espace public par les habitants du rez-de-chaussée ou encore l’organisation d’un marché ambulant hebdomadaire, un mail central commercial piéton a été créé, totalement ouvert sur son environnement tout en respectant les reculs imposés.


A PROPOS DE GHALI GHOMARI

Ghali Ghomari, Architecte

Ghali Ghomari est un architecte marocain diplômé de l’École Nationale d’Architecture de Paris La-Villette en 2012. Il entame sa carrière dans le cabinet parisien B.E.S Paris, avant de rejoindre l’équipe de l’AWM Abdelouahed Mountassir à Casablanca, travaillant sur des projets urbains et architecturaux structurants.

Ghali Ghomari décide de fonder son propre atelier d’architecture « L’Atelier33 » en 2014. Il se compose d’une équipe pluridisciplinaire qui travaille sur des projets à échelles variées avec une vision particulière : mettre l’architecture au service de l’identité et des usages, tant dans le développement de concepts nouveaux que dans la réhabilitation du patrimoine.

ARTICLE PAR LA RÉDACTION
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Maison Brummell – Marrakech

Toute la splendeur de l’architecture arabe est confinée au...

Unité industrielle Casablanca Aéronautique 3 – 1ère usine décarbonée – Casablanca – Maroc

La première usine décarbonée au Maroc dans le secteur...

Résidence Clos de la Montagne – Québec

Au cœur du secteur privilégié de la montagne du...

Lobby de l’Hôtel Marriott – Casablanca

Actis et Westmont Hospitality Group s'allient à Atelier Pod...