Haitam Melehi – l’architecte au service du commun

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

Haitam Melehi

Soucieux de l’intérêt public et de la responsabilité que peut avoir l’architecte au sein de la collectivité, sa pratique s’oriente principalement vers la commande publique avec comme moyen d’expression le concours architectural. En effet, malgré les nombreux échecs ou déceptions, Haitam Melehi est convaincu que c’est par ce biais qu’il pourra exprimer ses positions et participer au commun, à ce qui nous unit tous.


1 // CITÉ UNIVERSITAIREDE KÉNITRA

La future cité universitaire de Kénitra s’inscrit dans un environnement urbain connecté à la ville par le biais de l’avenue de l’université, une artère principale en cours d’élargissement, desservant un ensemble d’institutions universitaires.

L’environnement du site est majoritairement ponctué par des facultés, des écoles, des institutions publiques, ainsi que par la zone industrielle au Sud-ouest de la parcelle. Ses abords Nord et Sud-est sont également délimités par un environnement végétal dense.

L’autre particularité du site est sa proximité à la future gare LGV de Kénitra qui se déploie en gare-pont, reliant le centre- ville dense à la cité universitaire.

Un chemin piéton semi-couvert vient relier les pôles entre eux, et se ramifie en divers cheminements menant jusqu’aux logements des étudiants, ces derniers étant situés en aval du projet.

Cette intervention a permis la conception d’une sorte de

« village » fait d’une multitude de blocs, de formes différentes et organisés de façon à valoriser l’hétérogénéité des pôles. L’Agora prend place au cœur du site, c’est le noyau autour duquel vont s’organiser les différentes entités du programme.


2 // HÔTEL URBAIN À MARRAKECH          

Dans le cadre de la promotion des structures d’accueil estivales, Barid Al Maghrib envisage de construire un hôtel en R+5, sur un terrain nu à Marrakech, au niveau de l’avenue Hassan II, un des axes majeurs qui structure la ville ocre.

En effet, tout en répondant aux exigences urbaines formulées dans la note de renseignement, à savoir un recul à de cinq mètres et un alignement par rapport à la voie, un dialogue visuel fort a été instauré par cet axe qui constitue le seul point d’accroche du projet à la ville.

Ainsi, à partir du premier niveau, se met en place un jeu d’imbrication de volumes rectangulaires et cubiques, respectant les règles des proportions géométriques tout en offrant une diversité de points de fuite. La façade principale entre alors en tension avec son environnement immédiat ce qui accentue sa visibilité.

Ces volumes constituent ainsi le lien entre l’intérieur de l’hôtel et la ville, le prolongement de l’un dans l’autre et inversement.


3 // CŒUR DE VIE DE CASA GREEN TOWN

Ce nouveau quartier, dit « Cœur de Vie » se veut attractif, mixte et offrant une multitude de services, affirmant le caractère urbain, politique et social de l’opération.

Afin de contextualiser leur proposition, les architectes ont d’abord cherchés a qualifier l’identité du lieu, en allant puiser dans notre imaginaire collectif commun. Il s’agit de lieux typiques, empruntés au tissu traditionnel marocain tel que « driba », « saha » ou encore « lhouma ». Chacune de ces entités possédant des caractéristiques spatiales fortes en adéquation avec son usage. D’autre part, une attention a été portée aux sauts d’échelles, du global au local et inversement, avec pour but l’identification de ses différents lieux. Ainsi, le tout a été considéré comme une plateforme commune sur laquelle se confrontent différentes densités et différents lieux, tout en insistant sur la prédominance du piéton et du vélo sur la voiture.


4 // EXTENSION DE L’INSTITUT SUPÉRIEUR DES ÉTUDES MARITIMES

La principale intention pour ce projet a été de concevoir un espace flexible, compact et évolutif, capable de s’adapter aux exigences de la formation de haut niveau, mais aussi un espace de vie ouvert, à dimension humaine, qui traduit l’identité propre et l’histoire riche de cet institut. Un espace multifonctionnel, capable d’accueillir différentes manifestations professionnelles, pédagogiques et culturelles. Le site de l’institut maritime de Casablanca, a pour particularité son fort ancrage dans le système d’infrastructures de la ville. En effet, il se trouve à la lisière de la route nationale 01 qui permet de relier Casablanca à El Jadida dans son prolongement Sud, ainsi que dans son prolongement Nord, permettant de connecter le site directement au centre-ville de Casablanca. Ce contexte fort inscrit le projet et le site de l’ISEM dans une échelle macro, aux enjeux multiples et complexes.

Ainsi, dans une logique de recul et de visibilité par rapport à la route nationale 01, une emprise au sol a été définie permettant de libérer un parvis et une esplanade d’entrée commune aux deux entités programmatiques du projet. Cet espace permet une transition douce entre la voie N1, les voies de circulation interne et le bâtiment projeté. Ce lieu connote également le caractère institutionnel du projet et lui offre une meilleure visibilité.

En libérant cet espace, la figure en « L » vient naturellement épouser les limites de la parcelle dédiée au projet. Ainsi, deux volumes se démarquent, l’un sera dédié au centre de conférence, le second à l’entité administrative du projet. Deux volumes à la fois différenciés de par leur gabarit respectif, mais qui s’entremêlent et partagent le même espace extérieur


A PROPOS DE HAITAM MELEHI

Haitam Melehi , Architecte

Né à Boston en 1987, Haitam Melehi obtient son diplôme d’Etat à l’E.N.S.A de Versailles en février 2011, puis son habilitation à la maitrise d’œuvre en son nom propre en octobre 2012, après une collaboration enrichissante avec la structure pluridisciplinaire AREP. Il aura par la suite l’occasion de développer ses compétences lors de son retour au Maroc, à Rabat, en collaborant avec le cabinet Youssef Melehi Architecte principalement sur le projet de la gare LGV Tanger, mais également sur d’autres sujets tout aussi stimulants tels que les equipements publics les logements collectifs et les bureaux.


ARTICLE PAR LA RÉDACTION
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Parc Olympique – Montréal, Canada

La firme d’architecture et de design Lemay et l’agence-conseil...

L’Embâcle – La Malbaie, Canada

S'inspirant des blocs de glace qui s’enchevêtrent par la...

Nouvelle Gare Routière – Rabat

La nouvelle gare routière de la ville de Rabat,...

La Casa K – Beyrouth, Liban

Le projet résidentiel Casa K a été mis en...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!