Hommage à Abderrafih Lahbabi

ABDELMOUMEN BENABDEJALIL

C’est avec une profonde tristesse que toutes nos pensées vont vers notre confrère Abderrafih Lahbabi qui nous a brusquement quitté dernièrement. 

Habité par une passion inébranlable pour l’architecture et la question urbaine, la carrière de ce confrère a été un voyage marqué, dès ses premières années d’étudiant, par un dévouement pour la cause de l’architecture en tant que créateur et acteur social et politique, ou à titre de professionnel attaché aux principes fondateurs de la profession, ou aussi comme formateur au service de l’enseignement et de la formation des futurs architectes. 

Membre actif au sein de l’UNEM, puis cofondateur de l’ANAU une fois rentré au Maroc, il a défendu ardemment les droits des étudiants et des jeunes architectes, en jetant dès les années 70, les bases d’un engagement sans faille qui allait caractériser toute sa carrière. 

Directeur de l’Urbanisme au sein du Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme il s’est mis au service de l’administration publique où il laissa sa marque dans l’élaboration de politiques urbaines, et un impact significatif sur la manière dont nos villes ont évolué ; il s’est consacré parallèlement à l’enseignement à la création de l’École Nationale d’Architecture de Rabat. 

Les années 80 marquent un nouveau tournant dans l’orientation de sa carrière, par son choix d’exercer son métier d’architecte dans le secteur privé. Ses réalisations ont façonné ainsi des paysages urbains, témoignant de sa vision en matière d’architecture et d’urbanisme.

Cofondateur enfin de l’École d’Architecture de Casablanca en 2004 il a consacré vingt années de sa vie à la formation de plusieurs générations de jeunes architectes, qui garderont de lui le sens de la rigueur, de l’engagement et l’aspiration à l’excellence et au dépassement. J’ en garde, personnellement, un souvenir ému de respect réciproque et de complicité dans ce projet de vie qui a animé ses fondateurs. 

Aujourd’hui, au-delà de l’homme de métier et de sa carrière, nous garderons le souvenir de l’homme plein de passion et l’homme de combat qu’il fut. 

Que son âme repose en paix. 


ARTICLE PAR ABDELMOUMEN BENABDEJALIL
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Said Berrada, en groupement avec Wilmotte & Associés, lauréats du concours du nouvel hippodrome de Rabat

La Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC) est fière...

Foster+Partners prévoit une tour de deux kilomètres en Arabie Saoudite

Le projet audacieux de Norman Foster pour construire une...

Tour Maroc Telecom – Rabat

Rabat est une ville merveilleuse qui a su conserver...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!