Maison de jeunes – Harhoura

Une insertion fluide dans un contexte rocheux

Youssef Deriouch - Orange atelier

Le projet de la maison de jeunes de Harhoura s’inscrit dans le cadre du développement de la ville de Temara, une ville qui aspire à la création d’un cadre urbain exemplaire sur différents plans : urbanistique, architectural, patrimonial et culturel.


Ce projet a été le fruit d’une collaboration étroite entre « ORANGE ATELIER » et « TASMIM ARCHITECTURE », c’est un équipement public dédié à la musique, avec un programme qui s’étale sur 550m², et se répartit sur 2 niveaux. Leur approche vis-à-vis de cette initiative leurs mène à adopter une démarche sensible, qui émane d’un respect du contexte naturel, culturel et urbain, ainsi qu’une appréhension du paysage, à travers l’identification de l’esprit des lieux et du potentiel propre au site, en vue d’étudier sa capacité à accueillir de projets authentiques et durables. La maison de jeunes de Harhoura puise dans ces principes, pour une insertion fluide et pertinente dans ce contexte particulier.

Maison de jeunes
©Montacir Laouina


Inspiré du caractère rocheux et des pendeloques retrouvés durant les fouilles archéologiques de Harhoura, ce projet se veut un trope de ce que la région offre comme patrimoine naturel et matériel. Ainsi, le bâtiment s’exhibe avec son ensemble géométrique
atypique, dynamique et lourd de roches émergentes et flottantes. Cette tension se justifie par notre volonté de créer des perspectives prononcées, et un jeu d’ombre et de lumière
important.

Maison de jeunes
©Montacir Laouina


Qualité spatiale, fonctionnalité et exigences environnementales ont été les principes directeurs de la conception. L’édifice est la résultante d’une recherche plastique qui répond
au concept, d’une étude de cônes de vue, d’une réponse aux exigences environnementales,
ainsi que d’une recherche de qualité de lumière naturelle, permettant une scénographie
authentique au lieu. Loin d’être un simple lieux de passage, l’échelle massive du projet s’impose, elle peut être contemplé par le flux carrossable considérable sur le Boulevard Abderrahim Assayeh, faisant ainsi de la maison de jeune un repère urbain qui intrigue, et qui stimule l’intellect et les sens.

©Montacir Laouina


Dans une volonté d’implication des jeunes dans la conception de leurs espaces,
l’aménagement intérieur de la MDJH a fait l’objet d’un Atelier « Partenariat d’entreprise » à
ARTCOM Casablanca et Rabat, en faveur des étudiants d’architecture d’intérieur de 4ème et 5ème année. L’atelier encadré par Saad Derouich et Montacir Laouina avait comme objectif la remise en question de la notion de l’accueil dans un équipement public, afin d’aboutir à des options d’aménagement flexibles, évolutives, et adaptatives aux futures dynamiques sociales et culturelles.

Maison
©Montacir Laouina

La maison de jeunes de Harhoura reflète la volonté de création d’une nouvelle génération de Maison de jeunes au Maroc, à l’image d’une jeunesse innovative, plus dynamique et surtout soucieuse de sa culture locale.


FICHE TECHNIQUE

MAÎTRISE D’OUVRAGEWILAYA DE LA REGION DE RABAT
MAÎTRISE D’ŒUVREDEROUICH ARCHITECTES & ASSOCIES
SITUATIONHARHOURA – RABAT
SURFACE COUVERTE550 M²
LIVRAISON2023
COÛT8,5 MDHS

GALERIE PHOTO DU PROJET


ARTICLE PAR ORANGE ATELIER
CRÉDIT PHOTO Montacir Laouina

Les plus lus

# à lire aussi

Parc Olympique – Montréal, Canada

La firme d’architecture et de design Lemay et l’agence-conseil...

L’Embâcle – La Malbaie, Canada

S'inspirant des blocs de glace qui s’enchevêtrent par la...

Nouvelle Gare Routière – Rabat

La nouvelle gare routière de la ville de Rabat,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!