Maison Hermès Tokyo – Renzo Piano

UNE RÉINTERPRÉTATION DES CODES ESTHÉTIQUES JAPONAIS

RENZO PIANO

La célèbre maison de mode française Hermès s’est tournée vers l’architecte italien Renzo Piano pour la conception de leur siège nippon en 1998. La rédaction de A+E revient sur cette réalisation iconique, véritable prouesse technique et architecturale.

La réflexion architecturale du projet s’est articulée autour des réglementations parasismiques et de sécurité incendie japonaises. La résultante : un bâtiment compact et unique avec une façade en verre distinctive.


LA FAÇADE : COMPOSANTE PHARE DU PROJET

Le bâtiment arbore une façade en verre unique composée de 13 000 blocs de verre carrés sur mesure de 450 millimètres avec des briques de verre incurvées aux coins du bâtiment. Beaucoup plus grands que les blocs de verre standard, ceux-ci ont été spécialisés concus par Vetroarredo à Florence et dû être conformes aux normes incendies et séismes.

Leur finition en verre texturé estampillé signifie qu’ils sont translucides plutôt que transparents; l’effet global de la façade étant quelque peu comme une version contemporaine de l’écran japonais traditionnel. Mince de seulement 10 mètres de largeur sur sa façade de l’avenue Harumi, celle-ci remonte à 56 mètres le long d’une rue latérale calme et s’élève sur 10 étages.

Accrochée à la structure sur des bras en acier, la façade en bloc de verre est conçue pour agir comme un rideau en cas de tremblement de terre; lui permettant ainsi de se déplacer via les joints flexibles entre les blocs jusqu’à 4 millimètres, absorbant plutôt que de résister aux chocs sismiques.

UNE PROGRAMMATION POLYVALENTE

Cette membrane translucide est immuable car elle filtre les étages des bureaux et les niveaux supérieurs de l’atelier, enveloppant le bâtiment jusqu’au sol. Ce n’est qu’au rez-de-chaussée, le long de la plus longue altitude de la rue latérale; que vous trouverez la brique de verre transparent occasionnelle encadrant un précieux présentoir de produits Hermès. La petite façade de l’avenue Harumi est le seul endroit sur le bâtiment pour les vitrines d’atelier, plus conventionnelles et pleine hauteur.

En matière de programmation, le bâtiment comporte une boutique, des bureaux, un espace d’exposition et un accès à la station de métro sous l’avenue Harumi.

On y retrouve également un jardin de cour planté ouvert sur le ciel et sur le bâtiment; tout en étant protégé de la rue par la façade en bloc de verre. Celle-ci laissant entrevoir et deviner cet intérieur intrigant et singulier.

Le jour, la façade est argentée et étincelante ; la nuit, elle brille au chaud comme une lanterne, une présence distinctive dans le quartier commerçant bondé.


ARTICLE PAR RENZO PIANO BUILDING WORKSHOP
CRÉDIT PHOTO MICHEL DENANCÉ

Les plus lus

# à lire aussi

L’Embâcle – La Malbaie, Canada

S'inspirant des blocs de glace qui s’enchevêtrent par la...

Nouvelle Gare Routière – Rabat

La nouvelle gare routière de la ville de Rabat,...

La Casa K – Beyrouth, Liban

Le projet résidentiel Casa K a été mis en...

Réhabilitation de la décharge de Sidi Moumen – Casablanca, Maroc

La réhabilitation de la décharge de Sidi Moumen à...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!