14 C
Casablanca
jeudi 22 avril 2021

Accueil PROJETS PROJETS MAROC Nouveau siège de Bosch Afrique - Casablanca

Nouveau siège de Bosch Afrique – Casablanca

UN PROJET EN MOUVEMENT MAIS DANS L’HARMONIE

icone
LEAD ARCHITECTURE

Le nouveau siège de Bosch Afrique à Casablanca est l’un des derniers projets livrés par l’agence Lead Architecture, fondée par l’architecte Jalal El Amine Demnati. La réflexion autour du projet s’est basée sur l’idée de conjuguer la philosophie de l’entreprise Bosch, modèle d’implication technologique, sociale, et écologique avec le mouvement perpétuel de la ville de Casablanca en constante évolution, nécessitant des adaptations plurielles.

Fils de l’architecte-urbaniste, artiste peintre Abdenbi El Amine Demnati et d’une mère historienne de l’art, conservatrice de Musée et universitaire, Jalal EL AMINE DEMNATI a grandi imprégné. C’est donc naturellement qu’il s’oriente vers des études d’Architecture qu’il achève à l’école de Paris la Villette, dite UP6. Animé par deux qualités essentielles en architecture, le doute et la curiosité, les démarches mises en œuvre par son agence, tendent vers une architecture sensible, à l’écoute de l’environnement, dont le moteur est l’intelligence collective. Machine à concours, son agence remporte entre autres, le concours international de l’Ecole Centrale de Casablanca, devant des cabinets de renommée mondiale. Ses projets ont fait l’objet de diverses expositions et publications, notamment à Prague, et à Sydney.

Dans le cadre du projet conçu pour l’entreprise BSH, il a été question de requalifier/réhabiliter une construction existante pour en faire leur espace de décisions répondant aux standards internationaux. Bien entendu, cette donnée est majeure, car elle a déterminé d’emblée les limites de l’exercice architectural du fait de ses contraintes importantes liées à l’état volumétrique existant du site d’accueil, de son orientation et de sa forme générale déterminée par avance. Idéalement situé dans Casablanca, sur une large avenue aux perspectives dégagées, la difficulté a été de contenir le geste dans une sobriété reflétant les principes fondamentaux de l’entreprise qui sont : Le respect de tous, le dialogue et l’efficience. Partant d’une ossature existante, et d’un jeu volumétrique de plein et de vide préservé en façade, l’enjeu a été de travailler la course de la lumière, de maitriser les bruits et d’offrir un cadre qui incite à l’échange, le tout dans un très grand sentiment de confort. Concevoir un lieu de travail valorisant où l’on a plaisir à s’investir, reste un exercice complexe. Pour se faire, l’architecte a imaginé un espace ouvert, au cloisonnement limité, aux couleurs insistantes, où les flux et les espaces de rencontre interagiraient, sans nuire à la concentration nécessaire de chacun. En d’autres termes, il s’agissait de créer un projet en mouvement mais dans l’harmonie.

Après avoir entièrement désossé l’édifice pour pouvoir envisager la création de nouveaux espaces permettant une communication fluide et une approche ouverte du lieu, il a été question d’apporter une réponse justement proportionnée aux exigences internationales de BSH et aux besoins spécifiques du marché marocain et africain. Le projet se devait donc d’être innovant en transformant les différentes contraintes préexistantes en atouts. En externe, le visuel de la façade constituée uniquement d’aluminium blanc et gris anthracite ainsi que de verre, interagit avec la spécialité de l’immeuble dédié à l’électroménager mais aussi avec les exigences environnementales contemporaines à travers l’existence de brise-soleils et d’un habillage de façade ventilé, en aluminium permettant un confort climatique certain dans les locaux. Le choix essentiellement porté sur la visibilité, aussi bien en externe qu’en interne dans un souci de transparence, induit entre le public et l’entreprise, un dialogue important impliquant la notion de repère. De nuit, du fait de son éclairage, cette notion est accentuée et présente une accroche pour le passant qui est incité à revenir découvrir le lieu. En interne, il a fallu déjouer les contraintes de l’existant pour offrir des espaces plutôt ouverts adaptés aux spécificités de l’esprit BSH que l’on pourrait qualifier « d’esprit de famille et de partage ». Si la notion de travail collaboratif n’est pas nouvelle, avec l’essor des outils informatiques, elle a pris une nouvelle dimension et engage tous les membres de l’entreprise dans des interactions constantes. Le choix de l’entre-deux s’est imposé entre le « tout ouvert » et le « tout cloisonné », pour permettre de moduler non seulement les relations de travail mais aussi les exigences de confort, pour pouvoir se soustraire aux nuisances sonores et visuelles de « l’open space » ou à celles de l’isolement des espaces fermés. Les solutions trouvées ont été variées et correspondent à un usage de lieux spécifiques en un temps donné, comme par exemple :

  • Des petits espaces équipés, pour une ou deux personnes, qui permettent de s’isoler, tout en faisant office de bureaux si nécessaire.
  • Des espaces flexibles pour des réunions informelles, des recherches Internet ou autre qui ne nécessitent pas d’être sur un bureau
  • Des espaces de détente et à différents usages comme le roof top
  • Des espaces modulables comme la salle polyvalente/amphithéâtre

Malgré le fait que ce projet ait été pensé et réalisé pour une entreprise internationale, il ne s’agit pas de croire que le budget dédié était sans limites, bien au contraire ! C’est d’ailleurs en cela, c’est-à-dire dans son rapport coût/solution, que ce projet peut être présenté comme une référence. En effet, trouver le bon design, choisir les meilleures solutions techniques, trouver le compromis parfait entre l’envisageable et l’espéré, est un exercice qui demande de l’adresse. Un projet reste un travail d’équipe, où tous les acteurs sont importants et où l’implication et la responsabilité de chacun doit être engagée. Ici, malgré les difficultés, l’osmose était au rendez-vous ce qui a profité au projet et donc bien entendu à son bénéficiaire. Le projet, tel qu’il a été exécuté, est un réel succès de ce fait.

FICHE TECHNIQUE

MAîTRISE D’OUVRAGEBSH (BOSCH électroménager)
MAîTRISE D’OEUVRELEAD ARCHITECTURE
SITUATIONCASABLANCA – MAROC
SUPERFICIE544 M2
LIVRAISON2018
COUT6 897 928,00 DHS

icone
LEAD Architecture
icone
Mohamed Lamine MERAZGA

DERNIERS ARTICLES //

DEVENEZ CONTRIBUTEUR

La rédaction de A+E vous offre la possibilité d’exercer votre plume au service de vos domaines de prédilections...

X