Sofiya Iraqi – Sublimer la fonction

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

Sofiya Iraqi

Marquée par le travail scénographique et celui des ombres et des lumières, Sofiya Iraqi s’attèle dans ses réalisations à inviter l’utilisateur dans des mises en scène adaptées à chaque projet.

La conception architecturale, le design et l’architecture intérieure ne font qu’un. L’agence Sofiya Iraqi Architects propose un concept global pour livrer un projet cohérent.


1 // CLINIQUE DENTAIRE KS DENTAL – CASABLANCA

Héritant d’une villa des années 70 au style provençal marqué, la contrainte majeure du projet a été de maintenir l’enveloppe et l’ossature pour respecter le budget du maître d’ouvrage. Au-delà des contraintes techniques que demande l’exercice d’une clinique dentaire pluridisciplinaire, une grande attention a été portée à l’esthétique du centre et à la scénographie.

Point d’orgue du travail de l’agence en général et dans ce projet en particulier, la mise en scène s’est axée sur le point de regard du patient. Ceci s’est traduit dès l’entrée par la mise en place d’un mur d’eau servant de séparation spatiale entre espace technique et terrasse noble ; extension de la salle d’attente pour les beaux jours. Une fois dans les salles de soins, l’ouverture vers le jardin, la réalisation de fresque murale en Tag ainsi qu’un traitement des plafonds habillés de papier peint sur la thématique du voyage invite le patient à s’évader.

Composée de trois niveaux, les choix des matériaux et finitions ont été adaptés pour répondre aux disciplines pratiquées. Ainsi, au rez-de-chaussée où s’exerce l’orthodontie, laiton, bois noyer et miroirs teintés bronze et or, apportent une forte signature esthétique. À l’étage, où s’exerce la chirurgie, les choix traduisent une atmosphère plus aseptisée à l’intérieur des salles de soins, stylisés par des citations sur les cloisons vitrées des séparations.

Au sous-sol, la création d’une cour anglaise et d’une verrière zénithale apporte un maximum de lumière pour valoriser cet espace.

En façades, l’enjeu a été d’apporter modernité et audace malgré l’héritage de l’ancienne bâtisse pour appuyer l’identité visuelle de la clinique. La verticalité opère au travers de la fenêtre en fente, d’un mur-rideau continu, et de l’habillage de l’escalier existant, allongeant la silhouette de la façade principale, protégé par un large auvent en alucobond noir mat. Sur le jardin, la partie en extension de l’existant est un cube de verre tramé qui souligne l’interaction voulue entre intérieur et extérieur.


2 // IMMEUBLE RÉSIDENTIEL / CŒUR D’HERMITAGE

« Cœur d’hermitage » est un projet immobilier composé de vingt-deux appartements déclinés en duplex, T2 et T3 ainsi que six locaux commerciaux au rez-de-chaussée.

Ce projet est niché au cœur d’un quartier historique de Casablanca et non loin du jardin de l’hermitage (ancien- nement parc d’horticulture) réalisé dans les années 20 par l’architecte de renom Henri Prost.

Pour faire de ce projet, un projet iconique dans ce quartier en pleine reconversion, l’agence met en avant son histoire et le patrimoine art déco casablancais, en empruntant formes géométriques et charte de couleur tout en l’intégrant dans une architecture contem- poraine pour éviter le pastiche.

Ainsi, nous retrouverons ce style architectural décliné en façade au niveau des gardes corps, métallerie et porte d’entrée, mais aussi en intérieur, au travers du choix des revêtements et calepinage et de diverses séparations vitrées entre salles de bain, chambres, cuisines et salles à manger. Il s’agit là de bien comprendre son site.


3 // VILLA K

« Parce que la forme est contraignante, l’idée jaillit plus intense ! » – Charles Baudelaire. Plus qu’une maison mono-familiale, ce projet résume pour l’agence SIA l’alchimie nécessaire entre maître d’ouvrage et maître d’œuvre pour sublimer tout travail architectural. L’écoute des besoins du client ainsi que la volonté d’aller au-delà des contraintes d’un terrain aux formes inhabituelles, ont permis d’aboutir à un travail singulier. De part son site, l’architecture s’est définie par la superposition de deux blocs monolithiques aux lignes tranchantes, en collision, créant ainsi des jeux de volumes à l’intérieur et à l’extérieur, et maximisant l’occupation du terrain.

Une double hauteur entièrement vitrée ainsi que de larges ouvertures ont permis de flouter les limites entre intérieur et extérieure. Dès l’entrée, le ton est donné, pour dépasser l’étroitesse du jardin. La végétation luxuriante, et le couloir de nage en cascade vers la piscine, créent un effet de perspective stylisé par des sculptures çà et là, dispersés dans le jardin


4 // VILLA S – BOUSKOURA                                         

Nichée sur les collines de la ville verte de Bouskoura, la villa S a été l’occasion de proposer une architecture s’intégrant dans ces nouveaux quartiers résidentiels périphériques. Cette bâtisse répond avant tout au besoin premier d’espace de vie confortable, fonctionnel et d’épanouissement. Affirmée et résolument multiculturelle, cette maison offre de larges volumes tournés vers son environnement. Le travail sur la lumière par la mise en place d’une faille matérialisée par une verrière zénithale de douze mètres de long sur deux mètres, le rapport au paysage, à l’insertion du bâti dans son espace extérieur, ont été essentiels à la réalisation du projet.

Construite sur une superficie de terrain de 1050 m2, cette villa propose au rez-de-chaussée un espace de vie entièrement décloisonné et ouvert sur le jardin et la piscine. L’étage subdivisé en demi-niveau (niveau enfants et niveau parents) offre un jeu de volumes au rez-de-chaussée, accentué par la mise en place d’une double hauteur éclairée par la verrière zénithale.


5 // LUTETIA – CASABLANCA

Le concept architectural développé dans ce projet prend son ancrage dans l’architecture gréco – romaine, tout en conférant un style contemporain, sobre, élégant et épuré. C’est le mouvement néo-antique, très présent cette année tant chez les designers que chez les architectes.

Comme il s’agit d’un « flagship » sur une artère de premier plan à Casablanca, le travail a été de le penser comme un objet iconique.

L’idée est de revisiter les codes de l’architecture Gréco- romaine avec poésie, modernité et sobriété, en misant sur des lignes et des couleurs épurées et graphiques, associées à des matériaux nobles.

Le projet propose une façade en voile de béton blanc strié; teinté dans la masse et rythmée par des arches vitrées. L’utilisation du laiton fait écho aux attributs de la déesse Hera (nom de la chocolaterie), déesse d’or et d’ivoire.


A PROPOS DE SOFIYA IRAQI

Sofiya Iraqi, Architecte

Diplômée de l’école nationale d’architecture de Paris la Villette en 2010; Sofiya Iraqi a collaboré au sein d’agences internationales et nationales avant de fonder S.I.A.

Au travers de ses expériences, elle a sculpté une vision de l’architecture telle qu’elle voudrait la véhiculer au fil des projets.

Une architecture moderne et créative reflet d’un multiculturalisme. Le tout sans jamais oublier l’utilisateur final : répondre à ses besoins, à ses sens.

Le travail sur la lumière, le rapport au paysage, à l’insertion du bâti avec son espace extérieur sont la clé de voûte de tout projet architectural réalisé par l’agence.


ARTICLE PAR La rédaction
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Théâtre d’Al Hoceima – Othmane Bardi

Le projet du théâtre d’Al Hoceima est conçu en...

Villa Loha – Marrakech

Niché à 15 minutes de Marrakech, le long de...

Siège du Parti du Progrès et du Socialisme – Rabat

Appelé «Le pavillon blanc» à Rabat, le siège central...

Gare LGV Rabat – Youssef Melehi

La Nouvelle gare LGV Agdal a été conçue, non...