Yassine Benkirane – l’architecture est une discipline avant d’être un métier

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME II

Yassine Benkirane

Le mariage de différentes cultures traditionnelles avec le modernisme permet la conception d’une architecture contemporaine in situe. Selon l’architecte Yassine Benkirane, la mondialisation doit se placer dans tout projet à travers un amalgame de technologie, de technicité et de savoir faire. L’inspiration, la fonctionnalité et la réponse architecturale demeurent adaptables à chaque environnement.


1 // HÔTEL MURDOCH – CASABLANCA

Dans le quartier art déco de Casablanca, non loin du nouveau théâtre se tient un bâtiment existant à l’angle de deux rues, ne s’intégrant pas dans son environnement proche. La prise de partie architecturale a été donc de reprendre les codes de l’architecture art déco pour en tirer les principes forts et les revisiter au goût du jour.

Nous retrouvons tous les codes art déco dans la façade du bâtiment :

  • Les fenêtres en arc ou rectangulaires sont alignées.
  • Des joints creux soulignent chaque niveau.
  • Les moulures ont été reprises en escalier paramétrique pour soutenir les balcons.
  • Les embrasures des fenêtres variant entre la couleur laiton et le noir font le parallèle des gardes corps en encadrement de fenêtres.
  • Les gardes corps des fenêtres et balcons sont simplifiés afin de moderniser l’aspect du bâtiment.

Ce bâtiment se veut être un projet de lumière jouant avec des ombres en journée et éclairé pertinemment le soir. Ce jeu de lumière mettra donc en valeur, de jour comme de nuit chacun de ces éléments architecturaux revisités. Comme à l’extérieur, les intérieurs sont au goût de l’art déco appliqué avec une technologie récente.

Yassine Benkirane

Les soubassements des murs du salon sont bardés de moulures plâtrées, les éclairages sont en appliques murales et faux plafonds art déco. Les deux premiers étages accueillent un restaurant de type bistrot, et dans le hall il a été décidé de mettre un escalier sculpté à la mode art déco.

La lumière joue un rôle important dans ce projet, elle y est ponctuée pour mettre en avant certains éléments. La végétation quant à elle, trouve sa place naturellement sur le bâtiment. À l’intérieur, les mêmes codes sont repris selon les besoins des espaces, on y retrouve encore une fois la prolifération des verrières et des moulures, le tout avec une palette de couleurs pastels.


2 // THÉÂTRE DE BENMSIK – CASABLANCA         

Ce théâtre situé au quartier Ben Msik à Casablanca, répond au besoin de la zone en matière de lieux d’expression artistique. Afin d’apporter une mise en scène à ce bâtiment, c’est tout naturellement qu’est venue l’idée de la faille. Concept imaginé d’une boite qui se fissure sous la pression débordante de l’effervescence culturelle que celle-ci renferme.

Une échancrure se profile le long des deux façades latérales du bâtiment pour le baigner de lumière naturelle en journée, pendant les répétitions et formations. Et pour la laisser s’échapper le soir, pendant les représentations, comme s’il s’en échappait la connaissance qu’elle abrite.

Accessible par une passerelle soutenue par des mats câblés, le hall sur trois étages est un espace d’exposition éclairé par une façade en mur rideau doublé de panneaux en découpe laser. Le hall d’exposition du dernier étage est une cafétéria qui donne accès à une régie et à une salle de conférence.


3// PLATEAUX BUREAUX – LAÂYOUNE

Niché en plein cœur de la ville de Laâyoune, ce bâtiment de quatre étages, accueille des plateaux bureaux. Situé sur un petit terrain à trois façades, il est pensé comme un signal urbain fonctionnel et moderne. Le bâtiment est rythmé ver- ticalement par un profilé qui s’écarte dépendamment de la fonction de l’espace abrité, pour laisser pénétrer la lumière naturelle. Les parties murées/opaques sont recouvertes d’un bardage rapproché qui s’écarte graduellement sur les parties vitrées/transparentes.

Ce bâtiment se divise en quatre volumes bien distincts :Le premier parallélépipède rectangle à l’arrière du bâtiment, est mitoyen et dessert tous les étages. Il renferme la circu- lation verticale et les locaux techniques.

Un deuxième volume renferme d’un côté les sanitaires, de l’autre la cuisine et une circulation connectant les plateaux bureaux au premier volume.

Le troisième volume est un soubassement du bâtiment à fonction commerciale. Le quatrième volume, le plus grand, héberge trois plateaux bureaux en open-space.


4 // TOUR JOSS BONANJO – CAMEROUN

C’est dans le quartier de Joss Bonanjo, en plein cœur de Douala, capitale économique du Cameroun, qu’est implantée cette tour, voisine des bâtiments les plus prestigieux de la ville.

Sur un terrain de 1789 m2, et d’une hauteur de quinze étages, ce projet est un complexe mixed-use : galerie commerciale au rez-de-chaussée, espaces de loisirs et bien être au premier étage, deux étages de bureaux puis le reste des logements. L’architecte a voulu distinguer les fonctions à travers leurs traitements en façade afin de renforcer l’attractivité visuelle de ce bâtiment.

Les façades extérieures des deux premiers étages ne sont que les résultantes du concept. Les deux étages de bureaux ont des façades en retrait et vitrées qui laissent penser que le reste des étages est en lévitation. Les logements bénéficient de terrasses protégées par des jardinières suivant une forme ronde paramétrique.

Une fois les règles d’urbanisme appliquées sur le terrain, il a été décidé de créer deux dégagements à l’avant et à l’arrière du projet, en diagonale, étendant à l’avant du bâtiment le trottoir en esplanade, accueillant une fontaine minérale et dégageant à l’arrière une cour végétale. Le dessin géométrique généré par la prise de parti architectural a été dessiné comme motif de base. C’est via cette méthodologie stricte de conception que chaque élément du projet sera justifié. Les reculs latéraux ont été utilisés pour créer deux rues piétonnes de part et d’autre.

La rue privée donne accès au hall principal de l’immeuble qui dessert logements et bureaux. La rue commerciale, quant à elle, dessert indépendamment chaque commerce de l’extérieur ; une deuxième rue publique, imbriquée au projet de telle manière à protéger les usagers durant la saison des pluies. Du 4ème au 14ème étage, sont installés des appartements de différentes surfaces et le dernier étage, accueille deux penthouses.


A PROPOS DE YASSINE BENKIRANE

Yassine Benkirane & Architecte

Diplômé de l’École Spéciale d’Architecture de Paris, Yassine a affiné sa formation à travers ses expériences à l’internationale, notamment à Dakar, Barcelone puis au Mexique. Après son diplôme, il collabore avec Fresh architecture et Ateliers 115 architectes où il est formé au BIM. Il s’est, tout le long de son expérience architecturale, intéressé aux projets de l’agence paternelle. Yassine crée son agence en 2018 en reprenant la responsabilité de ses projets sous le nom de Ateliers BKR Architecture. C’est à travers l’utilisation de la pointe de la technologie, que Yassine développe depuis son diplôme, une méthodologie de conception stricte et qu’aujourd’hui l’agence performe sur ses chantiers multiples.


ARTICLE PAR LA RÉDACTION
CRÉDIT PHOTO bkr_architecture

Les plus lus

# à lire aussi

Parc Olympique – Montréal, Canada

La firme d’architecture et de design Lemay et l’agence-conseil...

L’Embâcle – La Malbaie, Canada

S'inspirant des blocs de glace qui s’enchevêtrent par la...

Nouvelle Gare Routière – Rabat

La nouvelle gare routière de la ville de Rabat,...

La Casa K – Beyrouth, Liban

Le projet résidentiel Casa K a été mis en...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!