Adil Abadi : un engagement quotidien, pour un futur vivable et vivant

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

Adil Abadi

Cette agence est avant tout une passion commune. Une équipe pluridisciplinaire, car l’architecture est un métier bâti sur des interdépendances, tant au point de vue de sa conception que celui de son exécution.

Elle est composée de profils venus d’horizons différents, qui apprécient le jeu intellectuel, s’initiant et se mettant au service de tout projet qui lui est confié, sans considération d’échelle.


1 // GARE ROUTIERE D’EL JADIDA

Concevoir la nouvelle Gare Routière d’El Jadida fut pour nous l’occasion de réfléchir en profondeur sur ce qu’est une gare aujourd’hui dans un contexte où tout change. 

Les gares doivent être flexibles, pour s’adapter aux nouveaux usages et aux exigences d’accessibilité à tous et de développement durable. La nouvelle gare d’El Jadida s’insère dans une parcelle de 1Ha. Elle n’est pas seulement une gare « routière » mais plutôt un pôle d’échange, c’est à dire un lieu d’articulation des différents réseaux de transports de voyageurs. Elle joue le rôle d’interface entre la ville et les réseaux de transports constitués des autocars, autobus, taxis, voitures  et enfin les piétons. La gestion des flux devient alors une contrainte majeure régissant tous les aspects de la conception. 

Agence – Adil Abadi

L’organisation générale de la gare routière est pensée suivant un modèle qui garantit pleinement la sécurité des voyageurs. Ils sont à l’abri du flux des voitures et des bus depuis leur arrivée dans la gare jusqu’à leur montée dans le bus de leur destination et réciproquement. La nouvelle gare routière d’El Jadida est pensée comme un équipement urbain qui s’inscrit  dans une ville en cours de densification. 

Concernant son implantation, elle accueille les voyageurs sur un large parvis d’entrée qui se dévoile à l’angle en face de la gare ferroviaire existante. La nouvelle gare routière d’El Jadida est un bâtiment unitaire et modulaire qui abrite sous une large toiture véhicules, voyageurs et commerces. 

Point de repère et de rassemblement, elle invite au voyage et s’impose dans le paysage par sa masse et sa silhouette. La silhouette proposée marque le site tout en invitant le passant à entrer, à venir s’abriter. Tous les espaces intérieurs sont protégés du soleil par de larges débords de toiture, soutenue par des poteaux métalliques donnant à la gare son aspect singulier. Ils s’organisent en pôles répartis intelligemment pour permettre une déambulation fluide des voyageurs qui peuvent accéder naturellement aux quais. 

La gare participera à l’animation de ce quartier de marge en lui donnant un nouveau souffle.


2 // PLATEAUX BUREAUX – SIDI MAAROUF

PROJET PRIME – 2EME PRIX

Ce terrain jouit d’un emplacement exceptionnel dans un site en devenir. Longtemps considérée comme le point de sortie de Casablanca, cette zone est en effet appelée à connaître une profonde mutation. Au vu de sa proximité avec les axes routiers majeurs, l’aéroport Mohammed V ou encore la ville verte de Bouskoura, elle tend à constituer un trait d’union entre le centre de Casablanca et sa périphérie sud.

L’enjeu de ce projet était donc double; il s’agissait de produire pour aradei Capital un projet répondant à tous ses besoins, et de signer par ailleurs, un édifice qui se veut point de repère à l’entrée de la capitale économique, un signal d’appel.

Agence – Adil Abadi

L’implantation du bâtiment est faite suivant un processus tenant compte des contraintes du site et des contraintes réglementaires. Le point de départ est l’application des reculs tels que stipulés par le règlement en vigueur dans la zone.

Pour cette raison, nous avons déconstruit la masse bâtie sur deux façades. 

Le premier geste consiste à gagner une place publique sur la façade principale donnant sur la voie. Celle -ci sera l’écrin accueillant les terrasses des cafés et les espaces verts aménagés et préconisés par le plan d’aménagement le long des deux voies. 

Le deuxième consiste à insérer les rampes d’accès au sous -sol sur la façade nord, en décomposant le linéaire en deux façades, jouissant par la même occasion de vues directes sur l’extérieure plutôt que sur le mitoyen. 

Après détermination de l’emprise du sol, nous avons opté pour l’adoucissement des angles du bâtiment. Cette action permet de mieux contrer les vents dominants en dissipant les tourbillonnements et de créer de meilleures zones d’ombre de vent, ce qui est un atout non négligeable pour la création de terrasses extérieures. De plus, l’aspect architectural obtenu est en adéquation avec la symbolique recherchée pour l’édifice; à savoir un projet qui articule deux zones jusque-là détachées, en plus d’être un signal d’appel ou un point de repère à l’entrée de la ville.


3 // MIXED-USE – KÉNITRA

EN COURS D’ÈTUDE – EN GROUPEMENT AVEC LB ARCHITECTURE

Lauréat d’un concours privé d’architecture, ce projet consistait à concevoir un espace à usage mixte intégrant le nouveau marché central de Kénitra en sous-sol, une galerie commerciale, des immeubles à usage d’habitation, des plateaux bureaux ainsi que des appart-hôtels.

Du fait de cette complexité programmatique, il a été question dans un premier temps, de hiérarchiser ces éléments-là, en fonction de leurs volumes, puis de leurs natures (logistique, usagers, etc.), et enfin en fonction des flux qu’ils génèrent. 

Agence – Adil Abadi

Le programme est réparti comme suit : le premier sous–sol, surélevé pour y apporter éclairage et ventilation naturelle, abritera le nouveau marché central. Le deuxième et le troisième sous-sols abriteront des parkings destinés aux habitations et aux bureaux… Le rez-de-chaussée accueillera une galerie commerciale regroupant plusieurs typologies de commerces (joaillerie, artisanat, prêt-à-porter, un food-court,…). Le premier et deuxième étage feront office de plateaux bureaux sur la moitié de la surface de la parcelle, avec des accès indépendants. Du troisième jusqu’au sixième, les étages seront dédiés aux unitées d’habitation avec des T2, T3 et T4. 

L’édifice s’élance sur six étages, en assumant pleinement le changement brusque de langage propre à chaque programme.

Le premier niveau, accueillant le centre commercial, se veut monolithique et tourné vers l’intérieur, permettant d’asseoir le reste du projet sur un soubassement uni et homogène.

Les niveaux intermédiaires abritent les plateaux bureaux, délimités par des poteaux obliques qui créent un rythme tout le long du bâtiment. 

Enfin, les niveaux supérieurs abritant le résidentiel, s’ouvrent sur de généreuses terrasses, dont les lignes filantes s’entrelacent et dansent entre elles, exposant l’image d’une façade en perpétuel mouvement.


A PROPOS DE: ADIL ABADI

Adil Abadi, architecte

Adil Abadi est diplômé de l’école spéciale d’architecture de Paris (ESA) en 2012. Il accumulera suite à son habilitation, des expériences variées au sein de diverses agences de renommée, où il occupera des postes de responsabilité aussi bien à Paris qu’au Maroc après son retour.

2016 sera l’année de la consécration, puisque l’agence de Adil Abadi ouvre ses portes au Maroc et signe d’emblée la conception de plusieurs projets importants allant de l’équipement public au tertiaire en passant par le commercial.

ARTICLE PAR
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Musée Jean Cocteau : comme une évidence

L’architecture minérale du futur musée Cocteau décline le thème...

Boutique Zazz – Québec

L’agence créative pluridisciplinaire Hatem+D signe l’ensemble de la conception...

Maison Brummell – Marrakech

Toute la splendeur de l’architecture arabe est confinée au...

Unité industrielle Casablanca Aéronautique 3 – 1ère usine décarbonée – Casablanca

La première usine décarbonée au Maroc dans le secteur...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!