Barbie Dream House – Une rétrospective

FOCUS SUR LA PLUS CÉLÈBRE DES MAISONS DE POUPÉE

Introduite en 1962, la Barbie Dream House constitue l’une des composantes les plus emblématiques de l’univers nostalgique et vibrant de la célèbre poupée Barbie. À l’occasion de sortie en salle du film « Barbie » réalisé par Greta Gerwig, la rédaction de A+E Magazine vous propose une rétrospective de l’iconique Barbie Dream House, révélant ainsi les dimensions stylistiques et culturelles de la fameuse maison de poupée.


La Barbie Dream House constitue aujourd’hui un marqueur socio-culturel des tendances et aspirations de chaque période historique qu’elle a transcendé. Imaginée dans un premier temps, comme une simple maison de poupée, elle a su transmettre et témoigner des évolutions stylistiques et plastiques des dernières décennies. Aujourd’hui, la Barbie Dream House est la concrétisation évolutive d’un mode de vie, d’habiter mais également d’une configuration spatiale inédite, aux proportions étonnantes.


La première Barbie Dream House photographiée par Evelyn Pustka pour le magazine PIN–UP

Commercialisée dans un premier temps sous la forme d’une boite en carton mobile et commode, la première Barbie Dream House présentait alors différentes possibilités d’assemblage. À la manière des maisons produites dans le cadre du programme Case Study Houses, notamment la Eames House (CSH n°8), la Dream House constitue avant tout une réponse spatiale adaptée à la production et la commercialisation en série.

« LIFE IN PLASTIC, IT’S FANTASTIC »

À partir de 1974, la Barbie Dream House s’est déclinée à travers des matériaux plus durables et solides, notamment avec l’industrialisation en masse du plastique. La maison de poupée a également gagné en épaisseur, en hauteur et en volume; ressemblant ainsi davantage à une maison de ville. Déployés sur trois niveaux distincts, les espaces se sont enrichis et rendus accessibles via une cage d’ascenseur centrale.


La Barbie Dream House de 1974 photographiée par Evelyn Pustka pour le magazine PIN–UP

À l’image de la Maison Dom-Ino de Le Corbusier, les éléments structurels de la maison sont mis à nus, notamment les piliers et les planchers. La configuration spatiale est limpide et transparente, ouvrant la voie à une lecture architecturale impavide et dénuée de superflu. Les colonnes cannelées puisent leur inspiration dans les codes de l’Art Déco, tandis que le mobilier fait référence aux créations des designers du Mid-Century Modern, noyées dans un motif Vichy aux nuances solaires.

VOIR LA VIE EN ROSE !

À partir de 1990, la Barbie Dream House s’est vêtue des couleurs emblématiques qui constituent l’univers Barbie tel qu’on le connait aujourd’hui.

La couleur rose devient omniprésente, déclinée à travers diverses nuances et teintes. Plus qu’un simple choix stylistique, c’est un véritable manifeste féministe. Cette approche sociale est matérialisée par une configuration spatiale gynocentrique, articulée autour d’un langage plastique à la fois glamour et rétro.


La Barbie Dream House de 1990 photographiée par Evelyn Pustka pour le magazine PIN–UP

Le style architectural de la maison puise son inspiration dans les codes stylistiques des maisons victoriennes, apparues dans le courant de la seconde moitié du XIXe siècle. Caractérisés par des larges fenêtres battantes à l’anglaise ainsi que des fenêtres arquées, les maisons victoriennes sont richement décorées, et configurées autour de principes de symétrie et d’équilibre.

Les éléments structurels ne sont plus apparents mais plutôt revêtus, notamment avec des tuiles mauves pour la toiture et du papier peint fleuri pour les cloisons extérieures de la maison. Le mobilier n’échappe pas à la règle et se conforme au style de la maison avec des pièces fastueusement ornées.

LA BARBIE DREAM HOUSE INTERPRÉTÉE PAR GRETA GERWIG

La Barbie Dream House mise en scène dans le film « Barbie » de Greta Gerwig s’inspire en majeure partie du dernier modèle de la maison de poupée paru en 2021. En effet, cette version de la Barbie Dream House se caractérise par un cachet stylistique résolument moderne et recherché.

Par ailleurs, de nombreuses additions ont été apportées, notamment à travers une palette chromatique cohérente, des matériaux en transparence, des espaces supplémentaires sans oublier le toboggan rose fuchsia !


La Barbie Dream House de 2021 photographiée par Evelyn Pustka pour le magazine PIN–UP

Inspirée des maisons californiennes des années 1950, la configuration de la Barbie Dream House s’articule autour de lignes épurées et minimalistes ainsi que des espaces ouverts et poreux, rappelant la Kauffman Desert House de Richard Neutra. Les finitions architecturales sont raffinées, notamment avec l’ajout de balcons et d’escaliers permettant de marquer l’entrée, ainsi que d’une toiture terrasse aménagée.

barbie-dream-house-greta-gerwig
© Warner Bros Pictures

L’interprétation de la Barbie Dream House par Greta Gerwig s’est inscrite dans la continuité de cette réflexion stylistique, à travers laquelle elle a renforcé la dimension nostalgique des années 1950. Par ailleurs, les costumes, les coiffures ainsi que les décors comportent cette épaisseur vintage permettant de poser un contexte temporel au film.

barbie-dream-house-greta-gerwig
© Warner Bros Pictures

Les premières séquences du long-métrage divulguées dans le Trailer mettent en scène une Barbie Dream House déployée sur trois niveaux, juxtaposant différents nuances de rose. Truffée de références culturelles propres à l’univers Barbie, la réalisation des décors s’est faite de manière à créer un rapport d’échelle particulièrement perturbant, caractéristique des maisons de poupées.

barbie-dream-house-greta-gerwig
© Warner Bros Pictures

La vision cinématographique de Greta Gerwig se distingue par une dimension féminine omniprésente qu’on retrouve également dans le film « Barbie ». En effet, l’atmosphère captivante générée par la mise en scène renvoie à une vision à la fois nuancée et complexe de la féminité.


ARTICLE PAR SALMA AFIRAT, ARCHITECTE
CRÉDIT PHOTO EVELYN PUTSKA + WARNER BROS PICTURES

Les plus lus

# à lire aussi

Et si on s’inspirait de Porta Lisboa pour un intérieur coloré ?

Depuis son ouverture en 2021 au cœur du quartier...

Pour une touche Art Déco, optez pour les téléviseurs intelligents IA by Samsung

Décorez votre intérieur avec élégance et de de la...

Pour un été enchanté à Banyan Tree Tamouda Bay

Le Banyan Tree Tamouda Bay promet une saison estivale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!