18.1 C
Casablanca
vendredi 15 octobre 2021

Accueil PROJETS PROJETS MAROC Ecole Chénier – Rabat

Ecole Chénier – Rabat

UN BON POINT POUR GROUPE 3 ARCHITECTES !

icone
GROUPE 3 ARCHITECTES

Il faut croire que l’agence G3A est rompue à l’exercice de restructuration et d’extension des établissements d’enseignement de l’AEFE. En effet, elle n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2012 et 2013 déjà, elle s’exerçait avec brio sur l’école primaire Molière et le Lycée Lyautey, tous deux à Casablanca. À Rabat, cette fois-ci, elle planche sur l’extension de l’école Chénier, seul établissement de l’AEFE de cette ville disposant encore d’une réserve foncière constructible.

La parcelle de l’école primaire André Chénier se situe dans un quartier‐jardin en bordure du plateau de Rabat, à proximité de deux emblèmes de la capitale : la tour Hassan et le fleuve Bouregreg. Elle se développe le long du boulevard Mohamed Lyazidi (ex Bouregreg), au croisement avec la rue de Tunis. Au nord, le corps du bâtiment ancien épouse le galbe convexe de la rue d’Oujda sur toute la longueur du terrain, et vient créer un effet de rempart sur cette dernière. L’édifice se termine à l’ouest par la maison du directeur, au jardin jusque-là oublié, et dont le patio accueille aujourd’hui la BCD, la salle des maîtres et le RASED. Cette façade nord constituait à elle seule l’image identitaire de l’école. Sur le front sud, une épaisse végétation dessine une zone tampon, dans laquelle se fondent quelques constructions pavillonnaires.

Le programme inclut la création de 1900 m2 de nouveaux locaux et la rénovation de 1700 m² existants, échelonnées sur une durée globale d’environ 18 mois.

« Le projet d’extension envisagé concerne la construction d’un nouveau bâtiment comprenant six salles de classes, des salles d’enseignements transversaux, une grande salle polyvalente ainsi qu’un espace de restauration. Il comprend également la reconstruction des locaux administratifs, une refonte complète des accès et le renforcement de la sécurité du site (…). Au terme de cette restructuration, l’école disposera d’une capacité d’accueil augmentée d’environ 200 élèves ».

Le nouveau bâtiment prend place au sud de la parcelle, en retrait du boulevard Lyazidi qui file en contrebas de la « barre » curviligne existante au nord. L’entrée principale sud de l’établissement est repoussée vers l’ouest, avoisinant ainsi le jardin de l’ancienne maison du directeur : les architectes ont voulu rapprocher l’entrée principale de son lieu d’origine première.

Le niveau du boulevard étant inférieur à celui du terrain, un large emmarchement minéral vient relier les deux niveaux, dans l’axe du nouveau parvis créé par l’intervalle entre le corps de l’extension et la villa du directeur. Une rampe douce longeant le mur sud vient rejoindre l’entrée, et l’interstice triangulaire incliné résultant de la volée d’escaliers et de la rampe est végétalisée.

Le revêtement des escaliers, de la rampe ainsi que des soubassements est en pierre de Salé, en référence à la matérialité et aux teintes de la tour Hassan. Les murs et la partie visible du nouveau bâtiment sont enduits de blanc. Les brise-soleils verticaux qui rythment les façades sont en métal ajouré blanc. La sobriété des traitements et l’apparente simplicité des lignes dépeignent le nouveau visage de l’école, et incarnent sa nouvelle identité visuelle.

« Le nouveau bâtiment avec sa géométrie « en baïonnette », génère des dilatations et resserrements successifs qui modulent la perception et le parcours au sein de la grande cour longitudinale, et permet l’aménagement de part et d’autre de cette ligne, des espaces spécifiques, liés au sport d’un côté, à la restauration et la salle polyvalente de l’autre.

La fluidité et la continuité du cœur d’îlot est permise par cette géométrie même, ainsi que par l’évidement ponctuel du RDC en espace préau, autant de dispositifs qui organisent une mise en relation visuelle et fonctionnelle des 4 unités spatiales extérieures majeures que sont : la cour principale, la cour maternelle, le sport, le patio des fonctions communes ».

Au RDC de l’extension, la salle polyvalente et le réfectoire réunis constituent le pôle vie commune, placé au cœur de l’établissement, non loin de l’entrée principale et de l’administration. Ces deux fonctions, dont la surface et l’usage imposent des hauteurs utiles importantes, sont décaissées par rapport au niveau de la cour principale. Ce décaissement permet de maîtriser la silhouette des bâtiments, et les espaces extérieurs résultants – décaissés eux aussi – sont accessibles par une rampe et de larges marches qui constituent autant de gradins et d’assises potentielles pour les élèves : c’est l’espace de dégagement du pôle de vie commune, une sorte de foyer extérieur ouvert sur la cour.

Les salles de classes sont majoritairement disposées à l’étage, de façon à être éloignées des espaces récréatifs et sportifs et de profiter d’un éclairage naturel optimal. Elles sont desservies par le biais de coursives sur leur façade sud, dont les débords forment une casquette protégeant les vitrages des salles de classe. Le confort induit par ce dispositif est complété par une végétalisation extensive via la mise en place d’un complexe d’étanchéité de type « Sopranature » (complexe végétal combiné à un complexe d’étanchéité), qui permet d’améliorer sensiblement l’isolation et la durabilité du bâtiment.

Si un professeur des écoles devait noter G3A comme il le ferait sur le bulletin scolaire d’un élève (ce qui n’est nullement notre prétention ici), il écrirait sûrement : « Très bon projet, fruit d’un travail studieux et appliqué. G3A fournit les efforts nécessaires pour obtenir un résultat de qualité. Bravo, Il faut continuer ainsi ».


Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

FICHE TECHNIQUE

MAîTRISE D’OUVRAGEAGENCE POUR L’ENSEIGNEMENT FRANCAIS A L’ETRANGER
MAîTRISE D’OEUVREGROUPE 3 ARCHITECTES
SITUATIONRABAT – MAROC
SURFACE COUVERTEEXTENSION : 1782 M2 / RENOVATION : 1325 M2
LIVRAISON2014

icone
Salwa BOUCHAREB
icone
Didier Boy de La Tour

ART & CULTURE //

DESIGN //

TWITTER //

DEVENEZ CONTRIBUTEUR

La rédaction de A+E vous offre la possibilité d’exercer votre plume au service de vos domaines de prédilections...