Institut de Promotion Socio-Éducative (IPSE) – EL Jadida

LE SAVOIR GRAVÉ DANS LE BÉTON

Tarik ZOUBDI

Assurer l’intégration du projet dans son contexte patrimonial, l’interaction élèves-adultes et la connexion avec le collège « La Muraille Du Savoir », était la mission majeure de la conception du Lycée OCP (IPSE) à El Jadida. Un projet qui, avec son emplacement, ses volumes compactes, ses espaces fonctionnels, ses différents accès, et l’importance accordée à chaque élément, offre une atmosphère qui stimule la curiosité d’apprentissage et l’appétit de découverte chez les jeunes.


Le projet de construction d’un lycée pour les enfants des ouvriers du groupe OCP à el Jadida (IPSE), découle de l’anticipation des besoins futures, suite à l’augmentation significatives du nombre des enfants inscris dans le cycle du primaire et collège ces dernières années. Pour un souci de proximité, le nouveau bâtiment à été implanté à proximité des ensembles résidentiels mis à la disposition des employés de l’OCP, dans le quartier « OCEAN », sur la même assiette foncière du premier collège qui viens d’être achevé en 2017.

IPSE
©ALESSIO MEI

Pour garantir une facilité de fonctionnement, et une gestion optimale des effectifs des élèves et du personnel, le nouveau Lycée (IPSE) est entièrement autonome, néanmoins les futurs élèves pourront profiter de la salle omnisport et de l’amphi du collège mitoyen. Le grand accès piéton a été éloigné de l’accès du parking et de livraison, pour garantir la sécurité des élèves, et soulager l’entrée principale de la présence excessive des voitures. Pour pouvoir mutualiser l’utilisation de L’aire de sport, celle-ci a été placé au milieu des deux bâtiments, et est restée accessible depuis le collège, moyennant une porte communicante entre les deux établissements pour éviter aux élèves de sortir de l’enceinte scolaire .

IPSE
©ALESSIO MEI

Le choix de l’emplacement du bâtiment d’enseignement a été motivé par la volonté d’offrir des vues dégagés pour l’ensemble des bâtiments existants, en particulier les logements mitoyens des ouvriers. Cette décision a permis de décongestionner cette zone et d’assurer une bonne cohabitation entre ses composantes.

L’aspect compact du projet (IPSE) nous a permis de raccourcir les distances parcourues par les usagers. Sans compromettre la fluidité de circulation, surtout au niveau du rez-de-chaussée, ou des passages intermédiaires ont été créé le long de la rue centrale, reliant les deux escaliers principaux. Facilitant ainsi l’accès rapide à toutes les parties du collège.

IPSE
©ALESSIO MEI

Une grande place publique sert de liaison intermédiaire entre le Lycée (IPSE) et son entourage, favorisant le lien social entre les parents, tout en garantissant un espace sécurisé pour les enfants, à l’abri de la voiture lors de la sortie des cours. Ce grand parvis sert de tapis minéral mettant en valeur l’architecture du bâtiment.

Dans le but de mieux intégrer le bâtiment dans son contexte, celui-ci adopte un vocabulaire architectural inspiré explicitement de patrimoine traditionnel marocain. l’hommage rendu à l’architecture de la « cité portugaise » et de la « médina » (deux monuments phares de la ville d’el Jadida) est traduit par des volumes d’escalier à l’image des tourelle des murailles , et l’enveloppe blanche des salles de cours assume la même fonction que le moucharabieh des « Ryads », à la fois comme protection contre la chaleur excessive du soleil et aussi comme canal sculptant la lumière du jour, apportant poésie et spiritualité aux espaces intérieurs.

IPSE
©ALESSIO MEI

La galerie intérieure qui traverse le long du bâtiment, rappel les sombre ruelles étroites des Médinas. Elle est le cordant ombilical reliant l’ensemble des espaces intérieurs, à l’atmosphère propice à l’apprentissage, stimulant la curiosité et l’appétit de la découverte.


FICHE TECHNIQUE

MAÎTRISE D’OUVRAGEOCP SA
MAÎTRISE D’ŒUVRETARIK ZOUBDI & MOUNIR BENCHEKROUN
SITUATIONEL JADIDA
SURFACE COUVERTE4380 M²
LIVRAISON2020
COÛT30 MDH

GALERIE PHOTO DU PROJET


A PROPOS DE TARIK ZOUBDI

Tarik Zoubdi, architecte

Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Rabat en 2006. Il a fondé l’atelier TZA en 2008, et a été récompensé à plusieurs reprises au Maroc et à l’étranger. Notamment le prix du jury et du public au « Architizer A+ Award 2018 », et les « Arab Architects Awards 2018 » à Beyrouth. De plus, le « Middle East Architects Award » à Dubaï, ainsi que le « Golden A’ design Award » en Italie.

Son projet « Wall of Knowledge » a été sélectionné pour le « Aga Khan Architecture Award 2019 ». il a également rejoint l’équipe des examinateurs techniques du « Prix Abdullatif Al Fozan pour l’architecture des mosquées » en 2019. son studio d’architecture a été sélectionné comme l’un des 4 meilleurs cabinets d’architecture en Afrique par le jury « Architizer 2021 A+Firm Awards ».


ARTICLE PAR Tarik ZOUBDI
CRÉDIT PHOTO ALESSIO MEI

Les plus lus

# à lire aussi

Restaurant asiatique HOMU – Casablanca

Le restaurant HOMU à Casablanca s'établit comme une nouvelle...

The Prize for Sacred Architecture 2024 reçu par l’architecte espagnol Fernando Menis

L'architecte espagnol Fernando Menis a reçu le Prize for...

L’exposition « Archi-Folies 2024 »

Le parc urbain de la Villette est honoré d'accueillir...

Extension du Club Med Marrakech par D.L.2.A avec la création d’une « Oasis Famille »

Le cabinet parisien D.L.2.A, dirigé par Didier, Quentin et...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!