Musée de la Palestine, Cisjordanie – Heneghan Peng Architects

Un hommage à la mémoire collective palestinienne

HENEGHAN PENG ARCHITECTES

Au cœur de la Cisjordanie, le Musée de la Palestine émerge telle une symphonie architecturale, mêlant les récits du passé et le devoir de mémoire collective, révélant ainsi les cicatrices profondes de la Nakba de 1948. Porté par la vision éclairée de l’agence berlinoise Heneghan Peng Architects, ce projet se dresse comme un hommage vibrant, faisant écho à l’histoire du peuple palestinien.


Récipiendaire du prestigieux Prix Aga Khan 2019, l’agence d’architecture Heneghan Peng Architects a été honorée pour le caractère novateur de sa conception architecturale. En effet, le Musée de la Palestine incarne bien plus qu’une réalisation architecturale de rang, c’est une  déclaration poignante aux dimensions multiples.

Le Musée est ancré dans un territoire chargé d’histoire, établi autour de vestiges commémoratifs. Cette réalité historique est intégrée de manière progressive dans la trame architecturale du projet, soulignant ainsi la construction identitaire de la Palestine

LA MÉMOIRE EST LA FACULTÉ DE SE SOUVENIR

Elle nécessite un support matériel pour tenter de survivre dans la conscience collective d’une société. Ici, la mémoire se matérialise à travers une démarche à la fois conceptuelle et sensible, transcendant les conventions. Par ailleurs, le Musée s’articule autour d’une intégration horizontale, à la fois humble et respectueuse. Les volumes, déployés le long d’un mur de soutènement, semblent fusionner avec la terre, créant une harmonie palpable entre le projet et son site d’implantation.

La conception paysagère du musée se structure autour d’un jeu dynamique de pentes douces et d’escaliers aux géométries variables générant un parcours symbolique, faisant écho au voyage sinueux du peuple palestinien à travers l’histoire. Cette configuration génère une expérience immersive invitant les usagers à explorer les dimensions sensibles portées par le projet..

La matérialité du musée est un témoignage tangible d’une sensibilité architecturale à la fois moderne et essentialiste. Des matériaux tels que la pierre blanche et le verre s’entrelacent dans une danse architecturale, rythmée par les piliers métalliques placés le long des façades. À l’intérieur, les espaces flexibles évoquent une temporalité fluide, permettant une immersion absolue au site et à son histoire.

Le Musée de la Palestine constitue à la fois un récit organique et une célébration poignante de la résilience palestinienne. Le projet comporte une dimension narrative prépondérante, alimentée par la nécessité cruciale de préserver la mémoire collective. Ainsi, le passé gravé dans la pierre devient support de commémoration.


ARTICLE PAR SALMA AFIRAT
CRÉDIT PHOTO IWAN BAAN

Les plus lus

# à lire aussi

Résidence la Vallée de l’Hudson – Germantown, États-Unis

La Résidence la Vallée de l'Hudson est une maison...

Chapelle et club d’éoliennes thermodynamiques – Medjurecje, Monténégro

Margot Krasojević Architects dévoile fièrement un projet visant à...

MACAAL : une nouvelle ère pour l’art contemporain africain à Marrakech

La réouverture officielle du Musée d’Art Contemporain Africain Al...

Résidence McPherson – Lac-Brome, Canada

La Nony FAMILI est fière de présenter son projet...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!