L’école Simone de Beauvoir – France

Vers une architecture fonctionnelle et durable

Daudré-Vignier & Associés + Bond Society

Qualité spatiale, fonctionnalité et exigences environnementales : ces principes ont fondé la vision des deux agences d’architecture Bond Society et Daudré-Vignier & Associés lors de la commande de l’école Simone de Beauvoir à Drancy (93), en France.


Livrée en 2020, cette construction neuve d’une école élémentaire de 10 classes, avec centre de loisirs et restaurant scolaire, porte une attention particulière aux parcours, aux vues entre les volumes et aux sources lumineuses. Les transparences intérieures évitent le sentiment d’enfermement et les deux patios en double hauteur apportent lumière naturelle et spatialité aux circulations.

Ecole Simone de Beauvoir – Drancy – Bond Society & Antoine Daudré-Vignier. Crédit photo : Charly Broyez

Loin d’être de simples lieux de passage, ces espaces sont ponctués de meubles fixes réalisés sur-mesure, intégrant rangements et bancs. L’échelle du bâtiment, la souplesse des aménagements intérieurs et le choix de couleurs permettent aux enfants de s’approprier les lieux plus facilement.

La structure poteaux/poutres en bois apparent, elle, est une intention importante du projet : elle illustre une exemplarité environnementale qui sensibilise les petits et les grands.

 

Construire un bâtiment public impose une démarche conceptuelle, technique, esthétique et symbolique.

 

UN BATIMENT A L’ECHELLE DU QUARTIER

L’école élémentaire Simone de Beauvoir s’implante respectueusement dans un cœur de quartier résidentiel dense avoisiné par des espaces arborés apaisants. Elle s’inscrit dans un contexte scolaire déjà présent avec l’école maternelle Jacqueline Quatremaire et la crèche municipale La Farandole.

Ce projet se présente sous la forme de deux quadrilatères en bois posés sur un socle de pierre calcaire largement vitré côté cour et fermé à l’arrière, côté espace public. Il s’implante selon une composition en L pour dégager, d’une part, une surface libre optimale au sol et créer une limite avec le square Jules Guesde et les deux tours d’habitation de 18 niveaux de l’autre.

Ecole Simone de Beauvoir – Drancy – Bond Society & Antoine Daudré-Vignier. Crédit photo : Charly Broyez

UNE QUALITE ET UNE SOUPLESSE SPATIALE QUI APPORTE CONFORT ET LUMINOSITE

Conformément à la demande de la ville de Drancy, le bâtiment vient s’orienter vers le cœur du groupe scolaire et s’isoler le plus possible de toutes nuisances extérieures. Ce solide en bois se pose sur un socle en maçonnerie et se situe devant l’école maternelle existante. L’ensemble de ce projet accueille, par ailleurs, des salles de classe  pensées selon l’orientation la plus favorable à l’ouest et sur la cour de récréation.

DES ACCES ET DES OUVERTURES REFLECHIS ET FONCTIONNELS

En premier temps, l’école possède un rez-de-chaussée largement vitré qui forme un «centre de vie». Lieu d’enseignement, de vie sociale et d’échange, cet espace permet d’outrepasser sa simple fonction d’enseignement.

A l’extérieur, les ouvertures ont été travaillées en fonction de son implantation. En effet, elles ont été limitées au niveau du square et des deux tours d’habitation. Sur la cour intérieure, le bâtiment s’ouvre généreusement et laisse percevoir les salles à vocation scolaire, les lieux de détente et loisirs. De plus, le préau unit les fonctions implantées au rez-de-chaussée et met en relation l’école maternelle et la nouvelle école élémentaire. Plus qu’un geste architectural, cet élément de repère pour les futurs enfants unit les différents pôles. Néanmoins, les deux écoles possèdent leurs cours de récréation isolées par une clôture et une ligne végétale qui préserve des vues et des contacts entre les enfants.

Ecole Simone de Beauvoir – Drancy – Bond Society & Antoine Daudré-Vignier. Crédit photo : Charly Broyez

UNE PROGRAMMATION ET UN PARCOURS SUR-MESURE

Quatre grands pôles s’implantent au rez-de-chaussée :

– Le hall d’accueil dessert les étages, le pôle administratif et la restauration. Le pôle administratif est en liaison direct avec l’espace d’accueil et les locaux pédagogiques.

Dans les étages, la circulation isole la trame servante aveugle coté jardin pour distribuer les espaces servis (classes) coté cour.

– Le centre de loisirs disposé en limite séparative, est connecté avec l’école maternelle existante.

– La salle Polyvalente et son local rangement sont implantés face au centre loisirs. Les deux espaces sont séparés par un jardin pédagogique à ciel ouvert.

– La restauration disposée au plus proche de l’entrée est conçue comme une halte apaisante. Elle s’ouvre sur le hall d’accueil et la cour de récréation. Sa disposition réduit les parcours de livraison et limite l’accès des camions dans la cour de récréation.

L’accès à l’école élémentaire s’effectue depuis la rue Jacqueline Quatremaire entre l’école maternelle existante et la crèche la Farandole. Cette entrée est centrale et s’effectue depuis le hall d’accueil.

Un cheminement piéton longe l’école maternelle pour aboutir sur l’espace d’attente des parents à l’entrée de la cour de récréation. Les espaces ouverts sur la cour sont facilement identifiables et accessibles.

Les parcours sont limités : la circulation horizontale relie les deux cages d’escaliers desservant les deux étages.

Ecole Simone de Beauvoir – Drancy – Bond Society & Antoine Daudré-Vignier. Crédit photo : Charly Broyez

UNE EXIGENCE ENVIRONNEMENTALE TRES PRESENTE

Le choix des matériaux a été pensé en adéquation avec les objectifs thermiques et environnementaux RT 2012.

Le groupe scolaire est un projet dont les deux niveaux en élévation sont conçus en bois. Cette superstructure se justifie pour les raisons suivantes :

– La construction bois développe la filière sylvicole et constitue une alternative pertinente au tout béton

– La qualité environnementale et l’intérêt écologique : le bois est d’une part, un matériau biologiquement renouvelable, et, d’autre part, il fixe une quantité importante de CO2 dans ses cellules contribuant à la diminution de l’effet de serre. Il est économe en énergie lors de sa pose.

– La préfabrication filière sèche : rapidité et précision.

La structure béton est réservée au rez-de-chaussée, à l’infrastructure, aux cages d’escaliers et d’ascenseur.

Le soubassement en pierre, lui, est une réponse pertinente pour exprimer le soubassement et protéger le bâtiment. Le jeu des lumières sur ces matériaux produit une douceur maternelle agréable aux petits. La pierre mise en œuvre provient des carrières de Vassens dans l’Aisne à moins de 100km du projet.

Ce projet représente une production spécifique et prototypique au contexte et au programme.

La valeur d’usage et les exigences environnementales ont prévalu à la conception de ce projet se voulant propice à l’étude et à l’épanouissement des élèves selon les dernières orientations pédagogiques.


ARTICLE PAR V2COM
CRÉDIT PHOTO Charly Broyez
SourceV2COM

Les plus lus

# à lire aussi

Résidence la Vallée de l’Hudson – Germantown, États-Unis

La Résidence la Vallée de l'Hudson est une maison...

Chapelle et club d’éoliennes thermodynamiques – Medjurecje, Monténégro

Margot Krasojević Architects dévoile fièrement un projet visant à...

Résidence McPherson – Lac-Brome, Canada

La Nony FAMILI est fière de présenter son projet...

Havres Montcalm – Canada

Havres Montcalm est un domaine architectural moderne signé MU...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!