Lycée qualifiant Ibn Roumi – Moulay Bousselham

UNE ARCHITECTURE CONSTRUCTIVE VALORISANT L’ÉDUCATION

EJ Architecture - Jamal El Karkouri

Dans l’interconnexion corrélative entre « Lieu » et « Fonction », l’architecture contribue amplement à consolider la visée et les pratiques éducationnelles matérialisées au sein des infrastructures d’enseignement. Cette doctrine régi le Lycée qualifiant Ibn Roumi, allant de l’échelle monumentale qui imprègne ses élèves à travers la grandeur de son préau en double hauteur, jusqu’à ses détails les plus concis, en faisant un carrefour propice à l’inculcation des enseignements fondamentaux et transversaux, à la cohésion sociale, ainsi qu’à l’épanouissement physique et moral de ses usagers.


Faisant office d’un établissement d’éducation et d’enseignement secondaire public, le Lycée qualifiant Ibn Roumi dispose d’un potentiel foncier de 1ha 83a 19ca, une surface permettant à cette infrastructure de s’étaler par ses composantes et ses équipements suivant une densité aisée et modérée, favorisant son fonctionnement fluide au cœur de la parcelle. Cet ouvrage architectural contribue au patrimoine physique du Ministère de l’Education Nationale, et renforce l’assouvissement des besoins accrus de la zone Moulay Bousselham et de sa population.

AE magazine/ Lycée Ibn Roumi
©Jean Claude Lafitte

Adoptant comme doctrine la pluridisciplinarité et la synergie fonctionnelle de ses bâtiments, le projet du Lycée qualifiant Ibn Roumi met à disposition de ses usagers ; élèves et enseignants, un cadre contemporain d’une surface couverte exploitable de 6358,98 m² offrant un épanouissement social au sein d’espaces de rencontres et d’échanges, une marge considérable de choix en terme d’activités parascolaires à travers les équipements sportifs et culturels, ainsi que des services vitaux d’hébergement et de restauration élevés au niveau de mérite des résidents.

AE magazine/ Lycée Ibn Roumi
©Jean Claude Lafitte

Considérant les deux piliers majeurs de l’établissement, un soin particulier fut convergé vers les espaces de formation et d’enseignement, autant que pour l’administration et la scolarité, et ce en vue de garantir la gestion adéquate pour un fonctionnement pérenne, une durabilité dans le temps, et une qualité d’enseignement à hauteur escomptée.

AE magazine/ Lycée Ibn Roumi
©Jean Claude Lafitte

En plus de ses bâtiments administratifs et d’accueil, le Lycée qualifiant Ibn roumi regroupe une panoplie de blocs fonctionnels positionnés par une vision pavillonnaire au sein de la parcelle, et ce de sorte à maintenir une interconnectivité synergique des flux de circulation journalière des usagers qui sillonnent le projet, entre les zones d’enseignement, celles dédiées au divertissement, à la restauration, à l’hébergement, ou encore en vue de pratiquer leurs disciplines sportives préférées.

AE magazine/ Lycée Ibn Roumi
©Jean Claude Lafitte

L’établissement compte parmi ses composantes un groupement de salles d’enseignement sur deux niveaux, des espaces à vocation didactique qui sont dotés de deux angles de vue variés vers l’extérieur : un premier angle introverti donnant sur des patios internes à l’instar de la doctrine architecturale du patrimoine ancestral marocain, ainsi qu’un deuxième ouvert davantage sur l’horizon périphérique au biais de baies conçues proportionnellement au degré de concentration escompté lors des séances de cours.

AE magazine/ Lycée Ibn Roumi
©Jean Claude Lafitte

Dans l’ambition de remédier aux difficultés relevées chez les élèves et étudiants les plus éloignés de leurs foyers familiaux, un internat est érigé sur trois niveaux avec une capacité d’accueil atteignant 160 lits. Ce bloc est positionné stratégiquement en vue de garantir l’intimité nécessaire loin des résonnances de la zone d’entrée, tout en se maintenant à proximité de toutes les commodités, notamment de la cantine qui garantit par ses équipements le nombre adéquat de couverts pour l’ensemble des étudiants du Lycée.


FICHE TECHNIQUE

MAÎTRISE D’OUVRAGEACADEMIE REGIONALE D’ÉDUCATION ET DE
FORMATION DE LA REGION RABAT-SALE-KENITRA
MAÎTRISE D’ŒUVREAGENCE EJ ARCHITECTES
SITUATIONMOULAY BOUSSELHAM
SURFACE COUVERTE6358,98
LIVRAISONDECEMBRE 2018
COÛT16 171 801,52 DHS

GALERIE PHOTO DU PROJET


ARTICLE PAR Jamal El Karkouri
CRÉDIT PHOTO ©Jean Claude Lafitte

Les plus lus

# à lire aussi

Parc Olympique – Montréal, Canada

La firme d’architecture et de design Lemay et l’agence-conseil...

L’Embâcle – La Malbaie, Canada

S'inspirant des blocs de glace qui s’enchevêtrent par la...

Nouvelle Gare Routière – Rabat

La nouvelle gare routière de la ville de Rabat,...

La Casa K – Beyrouth, Liban

Le projet résidentiel Casa K a été mis en...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!