Mehdi Besri – une approche sensorielle, prélude de l’émotion

COLLECTOR DES ARCHITECTES ÉMERGENTS - VOLUME I

Mehdi Besri

On porte une architecture comme on porte un vêtement. Elle nous habille et fait corps avec l’Homme qui la conçoit et avec celui qui occupe l’espace qui en découle. La démarche de Mehdi Besri consiste essentiellement à alimenter et séquencer ce dialogue permanent, tout en sollicitant les sens de l’utilisateur. Il conçoit l’architecture comme un objet qui se vit, se parcourt, se narre tout en la faisant tendre vers une expression architecturale simple, efficace et narrative où chaque trait dessiné raconte quelque chose.


1 // SMART STUDIO BOSSA NOVA – CASABLANCA

Composé de vingt-sept unités, Smart studios est un projet d’immeuble à R+6, situé dans le quartier Gauthier de Casablanca.

Ces studios s’inspirent des lofts New-yorkais et se distinguent par un aménagement optimal d’espaces ouverts. Il accorde un intérêt particulier à la gestion du vis-à-vis et aux ambiances lumineuses grâce à un claustra amovible. Celui-ci tient compte de la courbe du soleil et varie selon les saisons, des besoins au sein de chaque studio ainsi que la position de l’Homme qui occupe l’espace (debout, assis ou allongé).

À ce juste titre, l’ambivalence du mur a permis de répondre à ces différentes contraintes en multipliant son utilisation sous différentes formes. L’utilisation du claustra a permis d’appuyer davantage la volonté de créer un espace de vie, matérialisé par une loggia, où matières et jeux de lumière soulignent les effets plastiques du bâtiment.


2 // TAGHAZOUT SURF CAMP

Petit village de pêcheurs, Taghazout vit au rythme de l’océan depuis des décennies. Depuis les années 70, lorsque quelques surfeurs sont tombés amoureux de ce « bout du monde », ce dernier n’a cessé d’accueillir des voyageurs venus du monde entier, en quête de dépaysement.

Dans ce contexte, le projet du Surf Camp surplombe la falaise de « Killer Point ». Le bâtiment principal est composé d’un restaurant et d’un lounge attenant à une piscine à débordement. Il bénéficie d’une vue imprenable sur l’océan et l’horizon grâce à de larges baies vitrées.

Une vingtaine de bungalows répartis en quinconces optimisent les perspectives dans chacun des modules. Ils sont disposés en décalage laissant ainsi la végétation s’inviter dans les interstices de manière à soigner l’ intégration au paysage.

L’architecture, simple et épurée, privilégie l’utilisation de matériaux bruts tels que le  Corten, le  bois ou la pierre. Ces matériaux, mis à nu révèlent toutes leurs qualités plastiques à travers la singularité des textures, leur durabilité, leur intemporalité et leur esthétisme avéré, renforcé avec le temps. Ces matériaux se bonifient en apportant davantage de caractère et de cachet à l’environnement dans lequel ils évoluent.

L’enjeu est de jouer avec la symbolique des matériaux pour procurer différentes sensations aux visiteurs. La lourdeur s’oppose à la légèreté, le monolithe au fragment et l’opacité à la porosité. L’utilisation des matériaux locaux est essentielle dans notre démarche, et ce, dès la conception du projet. Ici, les murs des bungalows sont en briques de terre compressées (BTC) puis enduits en terre crue et peints à la chaux. Seul le socle est en béton. L’utilisation de l’acier Corten prend naissance dans l’idée d’assumer la rouille, vu que l’on se situe face à l’océan.


DEEP C

Le site se trouve au sud littoral entre Agadir et Essaouira, à Imessouane. Le projet se situe sur deux parcelles de 350 m² et 450 m², le haut d’une falaise et offre une perspective imprenable sur la mer. Tout l’enjeu est de théâtraliser cette vue et de se protéger du vis-à-vis environnant. Il s’agit d’un appart-hôtel contenant quinze appartements, un roof top, un concept store, une piscine, une salle de sport/yoga, un lobby, et une salle de fête. Le bâtiment en R+1, se prolonge sur deux niveaux en sous-sol, creusé dans la falaise. L’architecture épurée avec un sous-bassement en pierre concassé, rappele ainsi les murs de clôtures des parcelles agricoles voisines. La partie supérieure s’élève en un volume monolithique blanc. Toutes les ouvertures du bâtiment ont été placées comme des encadrements de vues bien précises, que l’ont soit coté mer ou sur la façade arrière, faisant de l’environnement un véritable tableau


A PROPOS DE MEHDI BESRI

Mehdi Besri, architecte marocain.

Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Malaquais, Mehdi Besri a fait ses débuts à l’agence Kilo architecture à Paris puis chez AWM à Casablanca avant d’ouvrir son agence Diagram Architecture en 2015. Il réalise depuis des projets d’immeuble de studios, d’appart hôtel, de villas privées, en faisant de l’expérience de l’utilisateur son aboutissement.

Mehdi Besri enseigne en parallèle à l’École d’architecture de Casablanca depuis 2017 et reste convaincu qu’en enseignant, le praticien et l’enseignant se nourrissent l’un l’autre.


ARTICLE PAR La Rédaction
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Restaurant La Table III – Casablanca

Situé à Ain Diab, Casablanca, le restaurant « La Table...

Pizzeria 22k – Autriche

Sebastian Rossbach et Marco Barth ont ouvert leur "Pizzeria  22k"  dans les...

Le passage  » New Delft Blue  » – Pays Bas

New Delft Blue est un projet pionnier dans la...

Rénovation de la bibliothèque du Cégep – Canada

Le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu a mandaté Archi- dans le but...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page!