Mohamed Kamal El Haleq – architecte caméléon

MOHAMED KAMAL EL HALEQ

L’Architecture est l’une des joies de la vie. C’est une célébration de la vie ! Chaque projet est une fête qui se célèbre par sa propre architecture, car chaque fête a son thème, son programme, son budget, son ambiance, mais aussi sa « couleur ». Reflétant ainsi la culture, les rêves et les moyens de chaque client. Pour Mohamed Kamal El Haleq, chaque projet architectural varie d’un client à l’autre et s’adapte à son contexte avec ses multiples dimensions, lui permettant ainsi de s’intégrer dans son environnement tel un caméléon.


1 // ÉCOLE CENTRALE DE CASABLANCA

Inséré en périphérie de la forêt de Bouskoura, se fond dans la masse des arbres. Prenant son élan dans la forêt, en prolongement d’une allée existante entre les arbres, un chemin piéton dessert les différents espaces. Il forme la colonne vertébrale du projet. Ce dernier sculpte deux entités ; le bloc pédagogique et la résidence étudiante.

C’est sur la partie pentue du terrain que s’organise le bloc pédagogique, prédisposé à profiter des vents réguliers en provenance de la mer, rafraîchissant l’espace naturellement. Cette pente permet une ascension sur trois niveaux, offrant ainsi un projet compact, facile à distribuer. Par leurs portées, variant entre sept et quatorze mètres, de grands porte-à-faux génèrent une symphonie d’ombres sur les façades. Défiant la gravité, ils symbolisent le défi relevé par les ingénieurs en  permanence, dans un souci d’innovation. L’utilisation de dalles alvéolaires et de structures métalliques permet le franchissement des grandes portées, et libère ainsi les espaces intérieurs des blocs, les rendant ainsi facilement ré- aménageable, sans contrainte structurelle. L’espace a pour ambition de devenir le lieu du possible en se libérant d’un maximum de contraintes. La résidence étudiante occupe la partie basse du terrain.

S’inspirant des ramifications  des branches d’arbres le long du tronc, et des feuilles le long des branches, les volumes s’organisent autour d’un grand atrium. Ce dernier communique visuellement avec le jardin intérieur, se trouvant un niveau en dessous. Un immense toit parasol, poinçonné de moucharabieh en aluminium, filtre la lumière du soleil et en laisse passer quelques rayons, faisant de la partie centrale du lieu un véritable poème en prose.

Cet élément architectural protège également de la chaleur et de la pluie, permet la ventilation naturelle des lieux et vient par son allure marquer l’horizon. De plus, l’intégration des doubles vitrages et des doubles cloisons, permet de limiter les surchauffes et les déperditions thermiques, réduisant ainsi la consommation d’énergie.

Couvrant une surface totale de plus de 24 500 m², la construction de ce projet a coûté 215 millions de dirhams.


2 // RÉSIDENCE DE L’ECC – CASABLANCA

La résidence constitue la deuxième tranche de l’École Centrale Casablanca, et émerge sur la partie plate du terrain. Une fois la première tranche du bloc pédagogique livrée en 2017, les travaux de la résidence ont démarré.

Cet espace constitue le prolongement naturel du bloc pédagogique en s’organisant aussi autour de la même colonne vertébrale (tronc) qui trouve ses racines dans la forêt. Mais, à la différence du bloc pédagogique qui est organisé d’une manière orthogonale symbolisant la rigueur des études d’ingénieur, la résidence est composée de plusieurs blocs qui s’organisent d’une manière plus fluide et plus spontanée symbolisant alors la détente et l’évasion. Ainsi, la partie logement est plutôt organique avec des ramifications qui serpentent entres les blocs. Par leur revêtement de façades, leur composition et par les arbres qui les entourent, ces blocs sont à l’image de cabanes dans les bois. Cette organisation autour de ruelles sinueuses avec des blocs orientés chacun différemment, se rapprochant à certains endroits, évoque l’ambiance des anciennes Médinas.

Elle se compose de trente-cinq immeubles en R+3 couvrant une surface de treize mille quatre cent mètres carrés, et d’un terrain de sport. Ces immeubles sont répartis comme suit : trente-deux immeubles pour les logements des étudiants avec quatre chambres, deux salles de bains et une kitchenette par niveau ; deux immeubles pour les logements des professeurs et des personnes à mobilité réduite avec deux studios par niveau et enfin un immeuble utilitaire comportant, un économat, une laverie, un restaurant et une salle de lecture. Tous les immeubles sont dotés de doubles vitrages et de doubles cloisons, ce qui participe au confort thermique et acoustique des usagers. Les cages d’escalier sont habillées en aluminium perforé se liant ainsi au bloc pédagogique. Ce dispositif leur permet également d’être ventilées et éclairées naturellement tout en générant une ambiance lumineuse exceptionnelle par la filtration des rayons de soleil, à l’instar du bloc pédagogique.


3 // RÉSIDENCE PERLE DE MEHDIA – KENITRA

Située à la ville de Kénitra sur la route de la plage de Mehdia, cette résidence en R+4 de 14 000 m², abrite soixante-douze appartements. Elle comporte également des commerces à double hauteur au rez-de-chaussée, un parking au sous-sol et un grand jardin intérieur avec piscine. Inspirées des mouvements des vagues de l’océan, les façades sont animées par un jeu de volumes dynamiques où chaque niveau a sa propre volumétrie, formant un ensemble qui danse en harmonie au rythme de l’océan. Les tons de la façade rappellent ceux de la plage par l’utilisation des couleurs du sable, de la mer et la pierre. Les quatre immeubles qui composent la résidence entourent le grand jardin, créant ainsi un agréable patio où les enfants rient aux éclats. Toutes les ouvertures sont en double vitrage et tous les murs extérieurs et entre appartements sont en doubles cloisons ce qui permet l’amélioration du confort thermique et acoustique des habitants. Les fenêtres qui donnent sur la forêt sont plus larges pour profiter des belles vues panoramiques sur la nature sans aucun vis-à-vis.

4 // IMMEUBLE R+4 – OUAZZANE

Situé devant un grand jardin à l’intersection de deux voies dans la ville de Ouazzane, cet immeuble en R+4 couvre une surface totale de 3 000 m². Il se compose de vingt plateaux bureaux, de deux grands magasins au rez-de-chaussée et d’un parking au sous-sol.

Cet équipement se démarque de son environnement par son architecture moderne avec une volumétrie simple et des lignes épurés. Un grand volume épouse le coin générant une forme ouverte et accueillante, marquée par sa couleur et ses brises soleils horizontaux. Ce choix habilite cet édifice d’une identité visuelle et le rend facilement identifiable avec un langage architectural reflétant sa fonction.

Les murs-rideaux permettent un apport de lumière naturel suffisant pour éclairer les plateaux bureaux, et les brises soleil en porte-à-faux réduisent l’impact de la chaleur en projetant leurs ombres sur la façade. Couplés au double vitrage, ils offrent un équilibre entre la lumière naturelle du soleil et la chaleur, réduisant ainsi la consommation énergétique du bâtiment notamment en matière d’éclairage.


A PROPOS DE MOHAMED KAMAL EL HALEQ

El Haleq Mohamed Kamal, architecte

El Haleq Mohamed Kamal architecte marocain, a suivi sa formation à l’École Nationale d’Architecture de Rabat. À partir de sa quatrième année, il entame un stage à mi-temps au sein de l’agence d’architecture « Concept 4 ».

Diplômé en 2010, il est aussitôt promu chef de projet dans cette même agence. Deux ans après, il ouvre son cabinet à Rabat et travaille sur des projets d’équipements (écoles et mosquées), de plateaux bureaux et de résidences individuelles et collectives. Participant au concours international, pour la création de l’entité marocaine de l’École Centrale de Paris dans la ville verte de Bouskoura, le groupement El Haleq décroche le premier prix.


ARTICLE PAR La Rédaction
CRÉDIT PHOTO

Les plus lus

# à lire aussi

Maison Brummell – Marrakech

Toute la splendeur de l’architecture arabe est confinée au...

Unité industrielle Casablanca Aéronautique 3 – 1ère usine décarbonée – Casablanca – Maroc

La première usine décarbonée au Maroc dans le secteur...

Résidence Clos de la Montagne – Québec

Au cœur du secteur privilégié de la montagne du...

Lobby de l’Hôtel Marriott – Casablanca

Actis et Westmont Hospitality Group s'allient à Atelier Pod...