Patinoire du parc des Saphirs – Canada

AVEC UNE IMPRESSION DE LÉGÈRETÉ

ABCP ARCHITECTURE

Le projet du parc des Saphirs vise à développer un parc urbain en périphérie d’un boisé situé en bordure du Club de Golf Royal Québec. Situé sur une ancienne servitude d’Hydro-Québec, le parc linéaire a de multiples vocations orientées vers les activités physiques et familiales. Le parc comprendra à terme un parcours d’hébertisme, des stations de musculation, des sentiers glacés, des terrains de volleyball ainsi qu’une piste à rouleaux de BMX. La patinoire extérieure couverte et son bâtiment de service se présentent comme les équipements principaux du parc.


Le projet vise à offrir une surface protégée des intempéries hiver comme été. Une grande couverture vient abriter une surface pouvant servir de patinoire l’hiver, mais également de terrain de dek hockey ou de basketball durant l’été.

Crédit photo: Stéphane Groleau

L’intégration d’un équipement de cette taille dans un environnement naturel a demandé beaucoup d’attention de la part des concepteurs afin de s’assurer d’une implantation harmonieuse. Le bâtiment s’implante transversalement à la rue des Saphirs dans le parc du même nom à l’orée du boisé. Un stationnement aménagé pour 48 places et agrémenté de végétation permet un accès facile aux usagers.

Le bâtiment offre sa façade la plus ouverte vers la rue afin d’offrir un appel et inciter les citoyens à le fréquenter. Les quelques locaux requis ont été positionnés à l’autre extrémité afin de refermer la façade au nord-est et ainsi protéger la surface de jeu des vents dominants d’hiver.C’est toutefois dans la grande toiture à ossature hybride de bois et d’acier que le projet exprime toute sa singularité.


CONCEPT ARCHITECTURAL ET STRUCTURAL

L’objectif des concepteurs était de déployer la structure en exploitant au maximum le potentiel du bois, tout en donnant une impression de légèreté. Plusieurs variantes ont été développées et estimées afin d’optimiser le concept de cette structure et de s’assurer du développement du concept le plus efficace dans ce contexte. Enfin, la flexibilité attendue pour ce bâtiment a poussé l’équipe à développer un projet pouvant accommoder autant les sports d’hiver que d’été, mais aussi de s’assurer de rentabiliser au maximum l’utilisation du bâtiment de service. C’est ainsi qu’une solution hybride a été développée pour la patinoire couverte.

 parc
Crédit photo : Stéphane Groleau

Le concept architectural se développe autour d’une grande toiture à ossature hybride (bois – acier). Cette structure en bois lamellé-collé avec un système de sous-tension en acier permet une portée libre de 28 mètres malgré une épaisseur relativement faible. La géométrie de la structure permet par ailleurs un drainage de part et d’autre de la toiture à même les aménagements extérieurs facilitant la gestion des eaux de pluie. Ce grand voile de bois repose sur une colonnade d’acier ayant un angle dans deux directions et se déployant de part et d’autre de la surface de jeu. Le système de support en acier de par sa conception intègre le contreventement de l’ensemble de la toiture sans ajouter d’autres éléments qui viendraient nuire à la lecture de la structure.

La partie nord-est de la toiture abrite également le bâtiment de service servant de point d’accueil des visiteurs. Seule partie intérieure du projet, cette section autonome sert de vestiaire, mais aussi de salle commune pour diverses activités. De même, le bâtiment abrite un garage pour l’équipement d’entretien de la patinoire ainsi qu’un comptoir de prêt. Le bâtiment de service est entièrement supporté par une structure d’ossature légère en bois et recouvert d’un parement d’épinette qui marque sa relation avec la grande toiture.


SOLUTIONS INNOVANTES

La principale innovation de ce projet provient de l’utilisation stratégique du bois. Le bâtiment de service comporte ainsi une structure en ossature légère très adaptée à ce type de portée et également accessible à un nombre important d’entrepreneurs. Pour sa part, la couverture de la patinoire exploite au maximum l’utilisation du bois lamellé-collé et se sert de l’acier pour augmenter la portée tout en sécurisant le budget. Cette conception vient par ailleurs alléger visuellement l’ensemble.

Crédit photo : Stéphane Groleau

La forme inédite de la toiture en fait une innovation en soi. Les fermes principales à inertie variable sont dimensionnées de façon à optimiser le volume de bois en tout point. Chaque ferme est construite à l’aide de deux pièces de bois identiques assemblées afin de dissimuler les assemblages entre les fermes, les tirants et les colonnes. Un assemblage nécessitant des dizaines de connecteurs a été dissimulé au niveau du joint entre les fermes et les colonnes. Les colonnes sont installées en angle selon deux directions et prennent appui à mi-chemin entre deux fermes. Leur appui est donc désaxé dans tous les sens, créant ainsi un équilibre surprenant.


PRIX ET DISTINCTIONS

  • Prix d’Excellence de l’Ordre des architectes du Québec – Catégorie Œuvres hors catégorie
  • Honor Award – Wood Design & Building Award
  • Prix d’excellence Cecobois – Catégorie Infrastructures extérieures

FICHE TECHNIQUE

ARCHITECTESABCP ARCHITECTURE
ÉQUIPE DE PROJETVADIM SIEGEL, GUILLAUME LAURIN, AUDREY BOUCHARD
CLIENT VILLE DE BOISCHATEL
MISE EN SERVICEJANVIER 2020

GALERIE PHOTOS DU PROJET

ARTICLE PAR V2COM
CRÉDIT PHOTO STÉPHANE GROLEAU
SourceV2COM

Les plus lus

# à lire aussi

Stade de hockey, une prouesse d’ingénierie signée Archi-Tectonics

Archi-Tectonics vient de livrer la construction d'un stade de...

Musée de la Palestine, Cisjordanie – Heneghan Peng Architects

Au cœur de la Cisjordanie, le Musée de la...

L’Accor Hotels Arena – France

Bâtiment parmi les plus emblématiques du paysage de la...

COMPLEXE SPORTIF DE BUSSY SAINT-GEORGES-FRANCE

Situé en lisière de ville, face aux lignes d’horizon...