La villa U – Marrakech

Une approche contextuelle de l’architecture

ADIL EL OUAZZANI

Le travail s’ouvre sur de nombreuses disciplines qui sont autant d’expressions variées et différentes, mais qui sont étroitement liées afin de recomposer, mettre en scène et valoriser, à différentes échelles, les lieux et les espaces. Les conceptions et réalisations, de la villa U à la simple installation, sont fondées sur une réinterprétation, une extrapolation et une mise en scène d’une particularité. Elles sont avant tout guidées par un concept narratif, un désir d’étonner et d’interroger, de s’inscrire dans un contexte local par une approche créative qui joue avec les évidences et la singularité d’un lieu et de ses composantes.


L’architecte a conçu cette maison de vacances telle une rencontre entre l’architecture contemporaine et l’architecture traditionnelle, tant dans son plan que dans ses matériaux. La maison est composée de pierre, de terre, de béton et de verre, et s’intègre dans son cadre naturel par sémitisme. La maison est d’un seul rez-de-chaussée, avec une terrasse accessible, et d’une surface couverte de 250 m2. Elle semble faire écho aux anciennes bâtisses voisines.

Le plan au sol de la maison obéit à une typologie régionale typique, dans laquelle tous les éléments sont regroupés autour d’un espace central, le « patio ». Ce patio, bien qu’ouvert sur le paysage, joue le rôle d’un « noyau » dans lequel la famille et les amis se retrouvent. Le corps central de la maison regroupe l’entrée, le salon et la salle à manger qui s’articule autour d’un second « noyau », qui est cette fois-ci intérieur, matérialisé par une cuisine ouverte donnant sur la terrasse.

© Cabinet Adil EL OUAZZANI

Les considérations environnementales ont été centrales dans la conception de cette maison. Située dans la région d’Al Haouz au climat contrasté, très chaud en été et très froid en hiver, elle est dotée d’un système de puis canadien, qui permet d’alimenter la maison en air tempéré quel que soit la saison, jumelé avec deux cheminées solaires, qui assurent par dépression, une ventilation naturelle et permanente, et ce sans avoir recours à une alimentation électrique. Une maison de vacances qui respire en permanence sans qu’elle soit occupée.

Les murs épais conservent la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Les fenêtres sont équipées de double vitrage, ce qui améliore l’isolation thermique. La maison est équipée d’un système de récupération d’eau de pluie, qui permet d’arroser le jardin.

La maison de vacances a été conçue pour être à la fois confortable et respectueuse de l’environnement. Elle est un exemple de l’architecture contemporaine qui répond aux enjeux du développement durable.


FICHE TECHNIQUE

MAÎTRISE D’OUVRAGEPRIVE
MAÎTRISE D’ŒUVREADIL ELOUAZZANI
SITUATIONGHMAT REGION DE MARRAKECH
SURFACE COUVERTE250 M2
LIVRAISON2021
COÛTN.C

GALERIE PHOTOS DU PROJET

ARTICLE PAR Yasmina Hamdi
CRÉDIT PHOTO © Cabinet Adil EL OUAZZANI

Les plus lus

# à lire aussi

Musée Jean Cocteau : comme une évidence

L’architecture minérale du futur musée Cocteau décline le thème...

Boutique Zazz – Québec

L’agence créative pluridisciplinaire Hatem+D signe l’ensemble de la conception...

Maison Brummell – Marrakech

Toute la splendeur de l’architecture arabe est confinée au...

Unité industrielle Casablanca Aéronautique 3 – 1ère usine décarbonée – Casablanca

La première usine décarbonée au Maroc dans le secteur...
error: Le contenu est protégé !!