12.5 C
Casablanca
dimanche 18 avril 2021

Accueil ART & CULTURE L'OEIL ET L'OUIE Villes, territoires, réversibilités

Villes, territoires, réversibilités

Franck Scherrer & Martin Vanier  //  Editions Hermann

Un des fondements de la pensée moderne de l’action collective a été de produire de l’irréversibilité comme condition historique du progrès. On sait aujourd’hui ce qu’a permis de produire cette posture immodeste, mais aussi ce qui en a coûté, et continue d’en coûter. La ville du XXe siècle, sa société, ses mondes d’action collective, ont été profondément structurés, mais aussi fortement marqués par ce goût démiurgique pour l’irréversible. On fait ici l’hypothèse que le nouveau fondement de la pensée postmoderne de l’action collective est dans la promotion du principe inverse: la réversibilité comme nouvelle posture de la relation à un futur désormais largement désigné comme incertain. La ville réversible ? Au sein de territoires et de réseaux qui le seraient tout autant ? Les uns comme les autres par leurs acteurs, leurs systèmes d’action, leurs mondes techniques, leurs univers de production matérielle et idéelle ? De quoi peut-il bien s’agir?

DERNIERS ARTICLES //

X