27.1 C
Casablanca
jeudi 5 août 2021

Accueil EDITORIAUX Une année d’architecture au Maroc.

Une année d’architecture au Maroc.

magazine

Depuis une quinzaine d’année, les architectes marocains font montre d’une certaine créativité et d’une audace sans limites. Aujourd’hui ils s’exportent, surtout en Afrique où ils concurrencent, sans complexe leurs confrères européens. Les concours d’architecture, de plus en plus nombreux, et dont l’organisation est encore critiquable, ont permis à de jeunes talents de sortir de l’ombre et aux plus âgés d’affirmer leur notoriété.

Pour les nouveaux arrivants sur le marché des projets d’architecture c’est une aubaine. Une telle reconnaissance n’aurait pas été possible il y a quelques années, car les anciens, forts de leur appuis haut placés, étaient ; mordicus ; attachés à leurs pré carrés.

Ce clientélisme continuera, dans une moindre mesure, encore à sévir. Mais force est de constater qu’il vit des moments difficiles. Malgré leurs introductions, nombre d’architectes, certainement ceux qui ont le moins de talent, ont du mal à remplir leurs carnets de commandes comme avant. Leur carrière vacille.

Ce glissement se fait au profit de jeunes diplômés, moins nantis. Pas d’oncle Ministre ni de cousin secrétaire d’Etat mais tout simplement du talent à revendre et de la pugnacité à toute épreuve. Avec les concours publics, bien que pas encore rodés et encore sujets à des tricheries et malversations manifestes, ils ont aujourd’hui un autre atout à portée de clic puisque l’ordinateur est devenu leur compagnon de route : la presse professionnelle.

C’est tout le défi que nous lancerons chaque année : mettre en avant les meilleurs projets récemment livrés, et ce, dans tous les domaines d’intervention de l’architecte. Cette édition 2015 en est la première expression. Certes, nous sommes conscients qu’elle est loin de refléter d’une manière exhaustive tous les projets dignes d’intérêt, mais elle représente un effort substantiel qui a été fait par la rédaction qui consiste à figer, pendant un an, le nouveau paysage architectural du pays.

Nous savons que nous pouvons faire mieux et pour cela, je profite de cette tribune pour lancer aux architectes qui exercent partout au Maroc de s’approcher de nous et nous soumettre leurs projets.  Ainsi, nous pourrons réaliser une meilleure édition 2016.

En attendant je vous invite à découvrir le cru de cette année.